Féminicide à Paris : le policier en cavale a été interpellé dans le Var

Publié Mis à jour
Féminicide à Paris : le policier en cavale a été interpellé dans le Var
Article rédigé par
N.Perez, J.Vitaline, N.Dahan, P.-J.Perrin, N.Salem, D.Chevalier - France 2
France Télévisions

Après plus de trois semaines de cavale, le policier soupçonné d'avoir tué sa compagne le 29 janvier à Paris s'est rendu, mardi 22 février. L'homme a été interpellé au domicile de son père, dans le Var, et placé en garde à vue.

La cavale d'Arnaud B. s'est achevée à Montmeyan (Var), mardi 22 février. Il a frappé dans la matinée à la porte de son père, qu'il souhaitait voir une dernière fois, avant d'appeler les gendarmes pour se rendre. "Il a fait trois semaines de cavale pour traverser la France et pour me dire au revoir. (…) Je lui ai dit : 'Je t'aime, tu seras toujours mon fils, maintenant tu vas être face à tes responsabilités'", confie ce dernier.

Connu pour violences conjugales

Le 29 janvier, le gardien de la paix n'avait pas pris son service au commissariat du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), où il est affecté. Le policier de 29 ans, connu pour violences conjugales, ne répondait pas non plus au téléphone. Ses collègues avaient trouvé le corps sans vie de sa compagne, portant des traces de strangulations, dans son appartement parisien. Le policier avait disparu avec son arme de service. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.