Royaume-Uni : le prince Harry a parlé avec William et Charles, selon une proche

La famille royale vit des semaines tumultueuses depuis l'interview du prince Harry et de son épouse Meghan avec Oprah Winfrey, dans lequel ils ont expliqué pourquoi ils avaient quitté le Royaume-Uni.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Meghan Markle, les prince Harry et William et Kate Middleton, le 10 juillet 2018 à Londres (Royaume-Uni). (TOLGA AKMEN / AFP)

Le prince Harry a parlé à son frère William et à son père Charles après les accusations de racisme formulées par sa femme Meghan à la télévision américaine, qui ont plongé la monarchie britannique dans la tourmente. C'est ce qu'a affirmé, mardi 16 mars, une journaliste américaine proche du couple. "Harry a parlé à son frère et aussi à son père. On m'a dit que ces conversations n'avaient pas été productives, mais ils sont heureux d'avoir au moins démarré cette conversation", a dit Gayle King, célèbre animatrice de l'émission matinale CBS This Morning.

Lors d'un entretien explosif le 7 mars avec la star américaine Oprah Winfrey, en Californie, Harry et son épouse Meghan avaient évoqué une pression médiatique intenable, le racisme et l'absence de soutien de la famille royale pour justifier leur retrait de la monarchie et leur installation aux Etats-Unis. L'ex-actrice métisse américaine de 39 ans avait notamment rapporté que pendant sa grossesse, un membre (qu'elle n'a pas nommé) de la famille s'était inquiété de la couleur de peau qu'aurait leur fils Archie, aujourd'hui âgé de 22 mois.

Meghan et Harry sont "frustrés"

Harry, 36 ans, s'était aussi dit "vraiment déçu" par le manque de soutien de son père, le prince Charles, qui avait cessé un temps de lui répondre au téléphone, et avait révélé s'être éloigné de son frère William. Celui-ci a assuré que la famille royale n'était "pas du tout raciste". Cet entretien avait secoué la couronne britannique et relancé les accusations de racisme à l'encontre des médias britanniques.

La réponse de la reine Elizabeth II, qui s'est engagée à traiter "en privé" les accusations lancées par Meghan, n'a pas satisfait le couple, a souligné Gayle King. "Ce qui les blessent, c'est que le palais continue à dire qu'il veut traiter cela en privé alors que de fausses histoires qui dénigrent Meghan continuent à sortir", a expliqué la journaliste qui dit avoir parlé au couple par téléphone en fin de semaine dernière.

Meghan et Harry sont "frustrés" de voir que leurs propos ont provoqué un débat centré sur le racisme au sein de la famille royale "alors que tout ce qu'ils voulaient, c'est que la couronne intervienne et pour dire à la presse d'arrêter avec ces histoires mensongères, inexactes et injustes qui sont teintées de racisme", a-t-elle dit. La famille royale "doit reconnaître qu'il y a des problèmes" et sans cela, "il sera difficile d'avancer", a ajouté la présentatrice vedette, assurant que Meghan et Harry "veulent se réconcilier" avec la famille royale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.