Cet article date de plus de sept ans.

Le miracle allemand, à quel prix ?

Avec un taux de croissance de 3%, un commerce extérieur florissant et un taux de chômage record à moins de 7%, l’Allemagne est devenue un exemple de réussite économique. Mieux, un miracle en ces temps de crise.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Avec un taux de croissance de 3%, un commerce extérieur florissant et un taux de chômage record à moins de 7%, l’Allemagne est devenue un exemple de réussite économique. Mieux, un miracle en ces temps de crise.

La région de Stuttgart, l’une des plus riches d’Allemagne, incarne cette réussite. Ici, les entreprises de taille moyenne sont leaders mondiaux dans l’industrie de pointe. La clé du succès ? Les patrons recrutent les meilleurs ingénieurs du monde, passent un jour sur deux à l’étranger pour conquérir de nouveaux marchés, et négocient des accords avec les syndicats sur la flexibilité du temps de travail.

Mais pour les travailleurs, ce succès a un prix. Depuis la crise de 2009, ils ont accepté le chômage partiel, la flexibilité ou travailler plus sans gagner plus. Le nombre de travailleurs précaires a explosé, le régime chômage s’est profondément durci, obligeant les travailleurs à accepter des mini jobs, et plongeant les moins qualifiés dans la pauvreté.

Si l’Allemagne est la puissance la plus riche d’Europe, elle est aussi le pays où les inégalités entre riches et pauvres sont les plus fortes. Plongée au cœur de cette bulle économique allemande.

Un reportage Delphine Prunault et Frédéric Bohn, lauréats du Prix Franco-Allemand du Journalisme 2013 (catégorie vidéo).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Envoyé spécial

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.