Éducation nationale : une usurpatrice s'étant déjà fait passer pour un médecin a été recrutée comme enseignante

Publié
Éducation nationale : une usurpatrice s'étant déjà fait passer pour un médecin a été recrutée comme enseignante
franceinfo
Article rédigé par
D. Sébastien, O. Martin, P. Evêque, T. Simonet, France 3 Bourgogne​ - franceinfo
France Télévisions

Une femme recrutée comme enseignante au primaire cet été était en fait une usurpatrice. Dans le passé, elle était déjà parvenue à exercer le métier de médecin, sans avoir pourtant le moindre diplôme requis.

Faux médecin en 2020, et désormais fausse institutrice : Samantha Avril, 38 ans, faisait classe depuis la rentrée à des enfants de CP et ​de CE1, sans avoir le diplôme nécessaire et alors qu'elle a une mention à son casier judiciaire. Elle avait été recrutée comme contractuelle. Les parents d'élèves sont surpris. "Comment le recrutement a été fait ?", s'interroge une mère. C'est par une recherche sur Internet que des parents ont découvert le passé d'usurpatrice de la nouvelle maîtresse de leurs enfants. 

Elle a aussi exercé en tant que médecin généraliste

Au même moment, l'inspection académique a appris que la jeune femme avait été condamnée. Avant d'être recrutée, elle avait pourtant été reçue par les services du rectorat. Il y a deux ans, Samantha Avril avait exercé comme médecin généraliste dans un centre de santé, pendant quatre mois. Là encore, elle avait franchi tous les garde-fous, et berné le Conseil de l'ordre en fournissant un faux diplôme. Souffrant de troubles psychiatriques, Samantha Avril est poursuivie pour exercice illégal de la médecine, blessures involontaires et mise en danger de la vie d'autrui. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.