VIDEO. A 47 ans, Joëlle réapprend à lire et écrire pour ses enfants

Cette mère de famille a quitté l'école à 13 ans, et ne savait plus lire ni écrire il y a encore quelques mois. Mais elle a décidé de lutter contre ce handicap avec l'aide d'une association. 

JULIE BECKRICH et ELOUEN MARTIN - FRANCE 2

C'est encore un tabou en France, et pourtant l'illettrisme concerne environ 2,5 millions de personnes. Chaque 8 septembre a lieu la journée internationale pour l'alphabétisation de l'Unesco. C'est aussi ce jour que débutent les journées nationales d'action contre l'illettrisme, qui permettent notamment de parler d'un handicap souvent gardé secret par les adultes, qui ont honte de cette situation.

"C'est à moi d'aider mes enfants à faire leurs devoirs"

Il suffit parfois d'un déclic pour que certaines personnes illettrées s'attaquent à ce problème. La scolarité de ses enfants en fut pour Joëlle Willot, 47 ans. A 13 ans, elle a quitté l'école. Mais depuis un an, elle a repris l'apprentissage de la lecture et de l'écriture grâce à une association d'Aulnoye-Aymeries, dans le Nord. "J'avais honte, car c'est à moi d'aider mes enfants à faire leurs devoirs, alors que ceux sont eux qui m'éduquent moi, à 47 ans", dit-elle. Et l'ambiance a bien changé depuis que Joëlle s'est lancée dans cet ambitieux challenge. Reportage.

Le combat contre l\'illetrisme, au Secours catholique.
Le combat contre l'illetrisme, au Secours catholique. (MAMER / SIPA)