VIDEO. Santé : le calvaire des handicapés moteurs

L'auxiliaire de vie de Nicolas, élève de CE2, arrive au terme de son contrat. L'enfant ne sait pas par qui il sera ensuite pris en charge.

FRANCE 3

Nicolas, élève de CE2, est handicapé moteur. Le contrat de la femme qui le prend en charge, qu'il considère comme une deuxième maman, se termine à la fin de la semaine. Pour l'instant, personne ne va la remplacer. "Je l'aide dans tout. Une fois qu'il est assis, il ne peut plus bouger, son fauteuil est adapté à lui. Il a beaucoup de maladresse dans ses membres, quand un crayon tombe, il ne peut pas le ramasser", raconte Isabelle Delorge, auxiliaire de vie scolaire.

"On ne sait rien"

Selon l'institutrice de Nicolas, impossible de s'occuper de l'enfant sans auxiliaire. "Il y a tellement de travail, il faut l'accompagner au quotidien dans tout ce qu'il fait, autant dans ses déplacements que son travail. Je ne peux pas faire ça toute seule", explique Sandrine Brou, professeure des écoles. "On ne sait pas quand l'auxiliaire de vie sera remplacée. On ne sait rien", déplore la mère du petit garçon. Il faudra peut-être attendre plusieurs mois pour que le petit garçon retourne à l'école.