VIDEO. Comment expliquer les tensions entre les parents et les directeurs d'école ?

L'école serait le "réceptacle d'une société à fleur de peau", selon le secrétaire général du SNUipp.

CAMILLE BOUDIN - ANTOINE PLACIER / FRANCE 3

Une institution scolaire en souffrance. Près de la moitié (49%) des directeurs d'écoles élémentaires et maternelles se sont fait agresser verbalement ou physiquement par des parents d'élèves durant l'année scolaire 2012-2013, révèle une étude publiée mardi 29 avril par Le Parisien.

Cette étude a été réalisée au moyen d'un questionnaire remis à 4 000 directeurs d'école par Georges Fotinos, ancien inspecteur général de l'Education nationale et chercheur associé à l'Observatoire international de la violence à l'école.

Le miroir de la société

Ce sont les punitions et les sanctions qui viennent en tête des différends entre les parents et l'école (53,3%), devant la surveillance et la maltraitance entre élèves (45,4%) et les résultats et les difficultés scolaires (33,1%), selon l'étude. D'après l'auteur de l'enquête, interrogé par Le Parisien, "cela signifie que certains parents ne reconnaissent plus l'autorité de l'école sur leurs enfants".

"L'école, c'est le réceptacle d'une société qui est aujourd'hui en proie à des tensions, une société à fleur de peau", analyse pour France 2 Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp (Syndicat national unitaire des instituteurs et professeurs des écoles). Pour lui, les familles utilisent l'école pour exprimer leurs difficultés.

Un directeur d\'école sur deux se dit victime d\'agression (capture d\'écran). 
Un directeur d'école sur deux se dit victime d'agression (capture d'écran).  (FRANCETV INFO / FRANCE 2)