Pantin : marche blanche pour la directrice d'école qui s'est suicidée

Christine Renon était directrice d'école à Pantin. Épuisée, elle s'est donné la mort après avoir diffusé une lettre sur ses conditions de travail. Une marche blanche était organisée samedi 5 octobre.

Une marche blanche pour lui rendre hommage. Collègues, proches, tous étaient venus pour témoigner leur compassion à Christine Renon, directrice d'école de Pantin (Seine-Saint-Denis). "On était déjà sous le choc de sa mort, on a été bouleversés autant par son geste que par le contenu de sa lettre qui fait écho à ce qu'on vit au quotidien".

Accumulation des tâches

Elle s'est suicidée sur son lieu de travail. De nombreux parents et élèves se sont joints au cortège. Dans sa lettre, elle dénonce l'accumulation des tâches administratives, le manque de moyens et la solitude des directeurs d'école. "Il y a un grave problème de dysfonctionnement dans l'institution, on n'est pas soutenus, les familles et les professionnels de l'éducation le ressentent", commente un autre directeur d'école. Tous demandent que les fonctions changent afin que sa mort ne soit pas vaine.

Des centaines de personnes manifestent à Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 3 octobre 2019, après la mort de Christine Renon, directrice d\'école à Pantin.
Des centaines de personnes manifestent à Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 3 octobre 2019, après la mort de Christine Renon, directrice d'école à Pantin. (THOMAS SAMSON / AFP)