Cet article date de plus de neuf ans.

Mélenchon propose "un plan de recrutement" dans l'Education nationale

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, a proposé mardi le lancement dès 2012 d'un "plan de recrutement pour rétablir l'ensemble des postes supprimés".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Mélenchon dénonce la "dislocation" de l'Education nationale. (AFP - Jean-François Monier)

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, a proposé mardi le lancement dès 2012 d'un "plan de recrutement pour rétablir l'ensemble des postes supprimés".

Cette année, la rentrée scolaire est marquée par de nouvelles suppressions de postes. Les syndicats d'enseignants et de chefs d'établissement dénoncent 16.000 postes supprimés par rapport à l'an dernier. Pour y remédier, Jean-Luc Mélenchon a proposé mardi un "plan de recrutement pour rétablir l'ensemble des postes supprimés" afin de "stopper la dislocation" de l'Education nationale.

Selon le coprésident du Parti de gauche, "des centaines d'élèves, en particulier redoublants de 3ème et de terminale, sont mis à la rue, en raison de la pénurie de postes et de la surcharge des classes".

"Des établissements sont désormais contraints faute de moyens de ne pas respecter les horaires nationaux obligatoires. La honte absolue : plus de 20% des lycées professionnels seraient ainsi contraints en cette rentrée de rogner sur les horaires nationaux de formations", assure le candidat du Front de gauche à la présidentielle. "Cette politique d'économies à courte vue aura des conséquences économiques et sociales infiniment plus coûteuses pour le pays", affirme l'eurodéputé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.