VIDEO. "La rumeur, c'est le poison de la démocratie", selon la ministre de la Famille

Dominique Bertinotti a estimé, sur RTL, que la rumeur sur la "théorie du genre" enseignée à l'école profite à l'extrême droite.

Cette vidéo n'est plus disponible

Alors que le ministre de l'Education nationale tente de circonscrire le tapage sur l'enseignement de la "théorie du genre" dans les écoles, la ministre de la Famille a estimé que la rumeur était "le poison de la démocratie", jeudi 30 janvier, sur RTL.

"Je suis catastrophée que certains puissent utiliser la notion de rumeur", a déclaré Dominique Bertinotti. "Laisser croire que l'on enseignerait la 'théorie du genre' est une façon de critiquer la République." Et d'ajouter que cette rumeur "profite à une extrême droite qui n'aime pas la République et donc l'Ecole".

Des parents d'élèves ont reçu des SMS expliquant que la "théorie du genre" allait être enseignée à l'école, et appelant à défendre "l'avenir" des enfants, notamment en boycottant la classe. A l'origine, de la rumeur, le collectif nommé Journée du retrait de l'école (JRE) entend protéger "la pudeur et l'intégrité de nos enfants" en les retirant de l'école une journée par mois, sans prévenir l'établissement.

Dominique Bertinotti, la ministre de la Famille, à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 17 décembre 2013.
Dominique Bertinotti, la ministre de la Famille, à l'Assemblée nationale, à Paris, le 17 décembre 2013. (JACQUES DEMARTHON / AFP)