Sorbonne : six personnes arrêtées après des violences contre des étudiants grévistes

Le 10 mai, des syndicats étudiants ont dénoncé une agression de leurs militants sur le site Malesherbes.

Le site Malesherbes de la Sorbonne (Paris-4), dans le 17e arrondissement de Paris.
Le site Malesherbes de la Sorbonne (Paris-4), dans le 17e arrondissement de Paris. (GOOGLE STREET VIEW)

Affrontements dans les universités. Des syndicats étudiants ont dénoncé, jeudi 10 mai, l'agression par "des groupuscules fascistes" d'étudiants qui occupaient le site Malesherbes de la Sorbonne (Paris 4) pour protester contre la réforme de l'université. "Nous interpellons les pouvoirs publics dont le ministre de l'Intérieur pour dissoudre les groupuscules d'extrême droite. L'université doit aussi jouer son rôle dans la lutte contre le facisme", écrivait l'Unef dans un communiqué.

Ils ont été en parti entendu. Six personnes, trois majeurs et trois mineurs, ont été interpellées, a confirmé vendredi 11 mai le parquet de Paris. La justice les soupçonne de "participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences ou de dégradations", "violences en réunion et avec arme", "vol en réunion", "dégradation du bien d'autrui commis en réunion". Elles ont été placées en garde à vue.