Le gouvernement dévoile l'algorithme principal de Parcoursup

Cette communication intervient après des inquiétudes sur l'opacité de ce nouveau système d'orientation, qui a succédé au très critiqué Admission Post Bac.

Le code de Parcoursup est disponible en open source, c\'est-à-dire librement modifiable et redistribuable.
Le code de Parcoursup est disponible en open source, c'est-à-dire librement modifiable et redistribuable. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

La transparence, au moins en partie. Le gouvernement a publié lundi 21 mai les détails de l'algorithme au cœur de la plateforme d'orientation universitaire Parcoursup, à la veille des premières réponses qu'elle doit délivrer aux quelque 810 000 futurs bacheliers et étudiants en réorientation. Impossible toutefois de connaître le détail des algorithmes utilisés par les universités pour trier les dossiers des futurs étudiants. Ceux-ci restent cachés en vertu du "secret des délibérations" prévu par la loi relative à la protection des données personnelles, rappelle Le Monde.

Cette communication intervient après des inquiétudes sur l'opacité de ce nouveau système d'orientation, qui a succédé au très critiqué Admission Post Bac (APB) et se trouve au cœur d'une loi qui a suscité une forte contestation et des blocages d'universités.

Un code en théorie réutilisable

"A la différence d'Admission Post Bac, dont les règles de fonctionnement n'avaient jamais été explicitées publiquement, les règles qui régissent Parcoursup ont été clairement fixées par la loi et par les décrets et arrêtés d'application", se félicitent dans un communiqué commun le ministère de l'Enseignement supérieur et le secrétariat d'Etat chargé du Numérique.

Le code est disponible en open sourcec'est-à-dire librement modifiable et redistribuable, même si on imagine mal comment des individus pourraient le réutiliser à des fins différentes. Il est également accompagné d'une présentation et d'une description des algorithmes utilisés.

Cette publication "témoigne de la volonté du gouvernement de donner la plus grande transparence à la nouvelle procédure d'accès à l'enseignement supérieur", précise le communiqué. En mars, Emmanuel Macron avait souhaité la publication des détails de l'algorithme de Parcoursup, et plus généralement de tous les algorithmes utilisés par l'Etat.