Les "stylos rouges", des professeurs en colère

Après les "gilets jaunes", voici les "stylos rouges", un groupe Facebook d'enseignants qui souhaitent dénoncer les conditions de travail dans l'Éducation nationale. Ils promettent des actions concrètes dans les semaines à venir.

FRANCE 2

Lydia Pichot est professeure d'histoire-géographie en Auvergne. Elle est devenue "stylo rouge". Après seize ans d'ancienneté, elle gagne 2 000 € net par mois. Un meilleur salaire, c'est sa principale revendication. En trois semaines, il y a déjà plus de 40 000 "stylos rouges" à travers la France qui écrivent leur ras-le-bol sur les réseaux sociaux.

Salaires et matériels

Sylvain Jacoly est professeur des écoles remplaçant en région parisienne. Avec un master en poche et six ans d'ancienneté, il gagne 1 850 € net par mois. Sa première revendication est le manque de moyens auquel il doit faire face. Il n'est pas syndiqué et veut se faire entendre d'une autre façon qu'en faisant grève. Les "stylos rouges" espèrent emboîter le pas aux "gilets jaunes". Lundi 7 janvier, le mouvement devrait décider des actions à mener sur le terrain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Syndicat national des collèges et lycées s\'inquiète de l\'augmentation du nombre d\'élèves par classe.
Le Syndicat national des collèges et lycées s'inquiète de l'augmentation du nombre d'élèves par classe. (DAMIEN MEYER / AFP)