La hausse controversée des frais d'inscription pour les étudiants étrangers a été publiée au Journal officiel

Les étudiants extra-européens devront ainsi s'acquitter de 2 770 euros en licence et 3 770 euros en master et doctorat, soit plus de dix fois plus que leurs homologues européens.

Des personnes manifestent contre la hausse des frais d\'inscription pour les étudiants étrangers, à Paris devant la Sorbonne, le 22 janvier 2019.
Des personnes manifestent contre la hausse des frais d'inscription pour les étudiants étrangers, à Paris devant la Sorbonne, le 22 janvier 2019. (MAXPPP)

La mesure avait été vivement contestée après son annonce. La hausse des frais d'inscription universitaires pour les étudiants non-européens entrera en vigueur à la rentrée prochaine, selon deux textes publiés dimanche 21 avril au Journal officiel. Les étudiants extra-européens devront ainsi s'acquitter de 2 770 euros en licence et 3 770 euros en master et doctorat, soit plus de dix fois plus que leurs homologues européens, selon l'arrêté du ministère de l'Enseignement supérieur

Des exceptions citées

Un décret publié dimanche liste par ailleurs une série de cas selon lesquels les étudiants hors-UE pourraient être exonérés de cette hausse, notamment en raison de leur "situation personnelle" ou s'ils répondent "aux orientations stratégiques de l'établissement". La hausse ne s'appliquera par ailleurs pas aux doctorants étrangers, avait également indiqué la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal fin février, ni aux étudiants non-Européens ayant déjà entamé leurs études en France.