Harcèlement scolaire : Emmanuel Macron annonce des mesures de lutte

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
A. Bourse, L. Barbier - France 3
France Télévisions

Alors que 19 enfants et adolescents, victimes de harcèlement scolaire, sont décédés depuis le début de l'année, Emmanuel Macron a annoncé des mesures pour lutter contre ce phénomène grandissant, jeudi 18 novembre.

Près d'un enfant sur dix est concerné par le harcèlement scolaire. Les conséquences peuvent être dramatiques. Le 4 novembre dernier, Emmanuel Macron a reçu des associations et une dizaine de jeunes victimes à l'Élysée. Ces dernières ont relaté leur calvaire, leur histoire souvent glaçante. Malgré des mesures prises, le phénomène se poursuit et l'inquiétude est importante. Alors le président de la République a annoncé de nouvelles mesures, jeudi 18 novembre.

"Ne jamais les abandonner"

Parmi elles, un contrôle parental obligatoire sur tous les écrans, une application venant complétée le numéro d'urgence 3018 dès février, et une sensibilisation des élèves de 6e aux dangers du numérique dès la rentrée 2022. Ce dispositif pourrait être généralisé. "Nous sommes de votre côté. L'école, les associations, les familles, les copains de classe, nous devons tous être vigilants et responsables pour voir le harcèlement chez nos enfants, nos amis. Les encourager à en parler, les aider à le faire et ne jamais les abandonner", a martelé Emmanuel Macron. Le gouvernement veut également renforcer l'écoute, et l'accompagnement des adolescents, mais aussi des parents, parfois désemparés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.