Cet article date de plus d'un an.

Harcèlement scolaire : elle raconte son calvaire

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Harcèlement scolaire : elle raconte son calvaire
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

À l'occasion de la Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire jeudi 7 novembre, France 3 a rencontré une jeune femme qui raconte le calvaire qu'elle a vécu pendant deux ans.

Fille du directeur de l'équipe cycliste Festina accusée de dopage, elle a été harcelée par des camarades de classe. En 1998, Abbie découvre son père à la une de tous les quotidiens. Après un été difficile, la rentrée scolaire sera encore plus éprouvante. Des élèves de son collège s'en prennent à elle et la surnomment "la fille du bandit". Insultes, crachats, humiliations... Ses bourreaux en viennent rapidement aux violences physiques. "Ces trois personnes-là sont allées jusqu'à me plaquer contre le mur des toilettes et à mettre ma tête tout près de la cuvette", raconte Abbie.

Une anorexie mentale

Elle ne réussira pas à parler de ces violences à ses parents. "Je savais que ça allait blesser des gens", poursuit-elle. Une terrible anorexie mentale la fait alors chuter à 38 kg. Dans son livre Plus bas que terre, elle dénonce le harcèlement scolaire dont elle a été victime, elle a même trouvé le courage d'intervenir dans des collèges.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Harcèlement à l'école

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.