École : un enfant sur 10 victime de harcèlement

Le harcèlement scolaire est un phénomène non négligeable. Il est souvent difficile à détecter pour les parents et les enseignants.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Aller à l’école peut parfois devenir un cauchemar pour un enfant devenu la cible de ses camarades. Brimades, moqueries, insultes, c’est ce qu’a vécu Thibault, pendant deux ans, dans son collège. Aujourd’hui âgé de 15 ans, le jeune homme témoigne : "J’ai été mis par terre et frappé à coups de pieds. À chaque fois ça tournait. Ce n’était pas tout le temps les mêmes parce qu’ils savaient que si j’en parlais, ils allaient se faire avoir. Ils avaient élaboré une stratégie. Ils tournaient donc ce n’était pas facile de dire qui c’était vraiment."

Un harcèlement difficile à détecter pour les enseignants et les parents

Le harcèlement est parfois encore plus insidieux. Certains poursuivent ainsi leur victime jusque chez elles, par le biais des messageries ou des réseaux sociaux. Les enseignants doivent être vigilants et les premiers signaux apparaissent souvent dès le plus jeune âge. Les cas sont souvent difficiles à détecter, y compris pour les parents. Selon l’Unicef, un enfant sur dix serait victime de harcèlement et parmi eux, un sur quatre déclare avoir pensé au suicide.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un enfant sur deux, dès 7 ans, est victime d\'attaques et de moqueries selon l\'Unicef (photo d\'illustration).
Un enfant sur deux, dès 7 ans, est victime d'attaques et de moqueries selon l'Unicef (photo d'illustration). (SOPHIE DUPRESSOIR / HANS LUCAS / AFP)