Australie : stars et anonymes se mobilisent pour Quaden, un garçon de 9 ans victime de harcèlement en raison de son handicap

Dans une vidéo bouleversante publiée par sa mère, le garçon, en larmes, confie vouloir mettre fin à ses jours. 

Extrait d\'une vidéo mise en ligne sur Facebook par la mère du jeune Quaden Bayles, 9 ans, victime de harcèlement. 
Extrait d'une vidéo mise en ligne sur Facebook par la mère du jeune Quaden Bayles, 9 ans, victime de harcèlement.  (YARRAKA BAYLES / FACEBOOK)

Impossible de ne pas être bouleversé par les larmes du jeune Quaden. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux par sa mère, mercredi 19 février, le garçon de 9 ans, en larmes, explique vouloir mettre fin à ses jours. Atteint d'achondroplasie, une maladie génétique à l'origine d'une forme courante de nanisme, et issu d'une famille indigène, il est quotidiennement victime de harcèlement, notamment à l'école, dénonce, excédée, sa mère dans la vidéo, vue des millions de fois. 

Son coup de gueule, dans lequel elle exhorte les "parents, éducateurs, professeurs" à "éduquer vos enfants, votre famille, vos amis" sur les conséquences dramatiques du harcèlement, a ému les internautes, décidés à soutenir l'écolier, via le mot-dièse "#IStandWithQuaden" ("JeSoutiensQuaden"). 

L'acteur australien Hugh Jackman, connu notamment pour son rôle de Wolverine dans l'univers des X-Men, une équipe indigène de rugby, l'Indigenous NRL Allstars, un humoriste atteint de la même maladie, Brad Williams, ainsi que des centaines d'internautes à travers le monde ont témoigné depuis de leur soutien au petit garçon. "Il a dit être passé du pire moment de sa vie au meilleur et je crois que cela résume bien la situation", a écrit Yarraka Bayles, la mère de Quaden et présidente de l'association Stand Tall 4 Dwarfism, qui aide les personnes atteintes de la même maladie que son fils, à l'occasion d'une conférence de presse (lien en anglais), vendredi 21 février. 

Une cagnotte pour un voyage à Disneyland 

"Quaden, tu es plus fort que tu ne le penses mon pote, et quoi qu'il arrive, je suis ton ami", a déclaré Hugh Jackman dans une vidéo à l'intention de l'enfant. "La vie est assez dur comme ça, alors rappelons-nous que tout le monde mène sa propre bataille, alors soyons bons les uns avec les autres. Le harcèlement, ce n'est pas possible." Mark Hamill, interprète de Luke Skywalker dans la saga Star Wars a également commenté la vidéo, pour déplorer "la cruauté" des camarades de Quaden. Quant au rugbymen de l'équipe nationale indigène australienne, ils ont convié l'enfant à les rencontrer, tandis que des lycéens lui ont dédié un haka. 

Touché par l'histoire de Quaden, l'humoriste Brad Williams, atteint également d'achondroplasie, a lancé une cagnotte en ligne pour payer à la famille un voyage à Disneyland, aux Etats-Unis. "J'ai créé cette page GoFundMe pour que Quaden sache que nous ne tolérons pas le harcèlement et qu'il est un être humain merveilleux qui mérite d'être heureux", a-t-il expliqué. Alors que l'objectif était de 10 000 dollars, la cagnotte en comptait déjà vendredi près de 195 000. 

"Les tentatives de suicide sont bien réelles, les gens doivent comprendre ça"

En conférence de presse, la mère de Quaden s'est réjouie de cet élan de sympathie et de générosité. Elle en a aussi profité pour insister sur le message de sa vidéo initiale, à savoir que le harcèlement pousse au suicide et doit être combattu, notamment par la sensibilisation. "Perdre son bébé est la pire chose que l'on puisse imaginer. Mais c'est mon quotidien de me préparer au pire (...) Les tentatives de suicides sont bien réelles, les gens doivent comprendre ça", a-t-elle déclaré. 

Dans la vidéo initialement postée, Quaden, en pleurs et visiblement ébranlé, demande à sa mère de lui donner "un couteau maintenant que je puisse me poignarder le cœur." "Je veux me suicider", "je veux mourir", répète-t-il. Et sa mère de s'indigner : "Voici l'impact du harcèlement sur un petit garçon de 9 ans qui veut juste aller à l'école, avoir une éducation et s'amuser." 


Si vous avez besoin d'aide, si vous êtes inquiet ou si vous êtes confronté au suicide d'un membre de votre entourage, il existe des services d'écoute anonymes. La ligne Suicide écoute est joignable 24h/24 et 7j/7 au 01 45 39 40 00. D'autres informations sont également disponibles sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.