En option dès la rentrée, obligatoires en 2023 : les annonces d'Emmanuel Macron sur les mathématiques en classe de première

Tout lycéen en classe de première pourra suivre l'enseignement de mathématiques, même s'il ou elle a choisi une autre option, dès septembre. Cela n'était plus possible depuis 2019.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président Emmanuel Macron en visite à l'école Menpenti, à Marseille, le 2 juin 2022. (SEBASTIEN NOGIER / POOL / AFP)

C'est le retour tant attendu des mathématiques. Cette matière sera "en option", "non obligatoire", en classe de première dès la rentrée prochaine, a annoncé Emmanuel Macron, jeudi 2 juin, lors d'une visite à Marseille. "Il y aura toujours la spécialité maths, mais il y aura la possibilité offerte à tous les élèves de choisir, hors de la spécialité, l'heure et demie de mathématiques qui avait été sortie du tronc commun" par la réforme du lycée en 2019 a-t-il ajouté, respectant ainsi une de ses promesses de campagne.

Depuis la réforme, les mathématiques ne faisaient plus partie des matières enseignées à tous les lycéens (le tronc commun). Les élèves ayant choisi une autre option ne pouvaient plus suivre de cours de mathématiques après la seconde.

Tronc commun dès 2023

Cette année n'est que transitoire, précise un communiqué de presse publié par le ministère de l'Education, jeudi 2 juin. L'enseignement des maths réintégrera le tronc commun dès l'année suivante, tous les élèves en classe de première générale suivront obligatoirement ce cours. 

"Avec ce choix de réintroduction des maths 'en option', le gouvernement prend une troisième voie pour ne pas complètement l'appliquer dès la rentrée et ne pas non plus le repousser à 2023 car Emmanuel Macron l'avait promis", estime auprès de l'AFP Sophie Vénétitay, secrétaire générale du Snes-FSU, premier syndicat du second degré. Selon elle, "il s'agit d'un affichage politique", qui ne va "malheureusement pas amener plus d'élèves, ni plus de filles à choisir les maths, alors que c'était le but".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.