Éducation : punition d'intérêt général

Depuis trois ans, certains lycées peuvent demander à leurs élèves d'effectuer des travaux d'intérêt général s'ils se conduisent mal.

France 2

Quelles peuvent être les sanctions à des élèves à qui l'exclusion ne fait plus peur ou qu'elle risque de marginaliser ? Depuis trois ans, les proviseurs ont la possibilité de prononcer des peines d'intérêt général. Donald doit faire 20 heures de travail d'intérêt général après avoir provoqué une bagarre générale à la sortie de son lycée. Ce jeune de 16 ans les réalisent aux Restos du cœur. Il est guidé par Michel, bénévole depuis deux ans qui n'hésite pas à le reprendre quand le lycée est maladroit ou nonchalant.

Positif pour Donald

"Il me regardait mal, alors moi je l'ai mal pris. Je suis parti le voir, je lui ai dit : 'pourquoi tu me regardes comme ça, je ne te connais pas'. Et lui m'a dit : 'casse-toi'. On s'est donné rendez-vous à la récréation. Ça s'est embrouillé, ça a commencé à se taper", se souvient Donald au sujet de la dispute qui lui a valu sa "condamnation". Ce travail a permis à Donald de prendre conscience de la réalité de certaines personnes et de les aider.

Le JT
Les autres sujets du JT