Éducation : nouvelle polémique autour de la bourse au mérite

Mardi 2 juin, la bourse au mérite secoue de nouveau l'Assemblée. Le gouvernement souhaite la réduire de moitié. La droite s'offusque, la gauche se divise.

FRANCE 2

La bourse au mérite, attribuée aux élèves déjà boursiers qui obtiennent la mention très bien au bac, avait été suspendue, puis rétablie. Mardi 2 juin, on apprend qu'elle sera désormais divisée par deux. Il y a deux ans déjà, le gouvernement voulait la supprimer. "Dans l'Hémicycle, la droite s'offusque", rapporte la journaliste de France 2.

Une nouvelle épreuve pour l'exécutif ?

Actuellement, chaque année, 7 000 bacheliers environ reçoivent cette bourse, qui s'élève à 1 800 euros par an. Le gouvernement prévoit de l'abaisser à 900 euros, un choix assumé par la ministre de l'Éducation. Pour Najat Vallaud-Belkacem, c'est tout le système qui a été réformé pour augmenter le nombre de boursiers.

La droite dénonce pour sa part une mesure idéologique. À gauche, cette réforme ne fait également pas l'unanimité. Après la réforme du collège, celle de la bourse au mérite pourrait être une nouvelle épreuve pour le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ministre de l\'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, à Matignon (Paris), le 13 mai 2015.
La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, à Matignon (Paris), le 13 mai 2015. ( CHARLES PLATIAU / REUTERS)