Le groupe EELV au Conseil de Paris souhaite des "Journées du Matrimoine et du Patrimoine"

Les écologistes ont fait voter un vœu demandant à la mairie d'engager une discussion avec les organisateurs des journées du Patrimoine pour changer le nom de l'événement.

Mise en scène autour de la personnalite d\'Alice Guy lors de la troisième édition des journées du Matrimoine organisée par l\'association HF Ile de France, le 8 septembre 2017, à Paris.
Mise en scène autour de la personnalite d'Alice Guy lors de la troisième édition des journées du Matrimoine organisée par l'association HF Ile de France, le 8 septembre 2017, à Paris. (MAXPPP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le débat sur l'écriture inclusive se poursuit. La Ville de Paris va réfléchir avec les organisateurs des journées européennes du Patrimoine à rebaptiser ces journées en "journées du Matrimoine et du Patrimoine", à la suite d'un vœu en ce sens, voté au Conseil de Paris sur proposition du groupe écologiste.

Le Conseil de Paris a ainsi demandé à la mairie d'engager "un dialogue dès janvier 2018 avec les organisateurs". "En attendant", la mairie doit "faire référence à la journée du Matrimoine dans la communication officielle chaque fois que cela est possible". La Ville s'engage aussi à "continuer de promouvoir et aider les actions de l'association HF Ile-de-France concernant l'organisation de leur journée du Matrimoine".

Revaloriser l'héritage artistique et historique des femmes

Lors des journées du Patrimoine, organisées depuis 1984, les Français sont invités à visiter des lieux ou bâtiments habituellement fermés au public ou peu fréquentés pour découvrir leur héritage. Les journées du Matrimoine, organisées par l'association HF Ile-de-France depuis septembre 2015, "ont pour objectif de revaloriser l'héritage artistique et historique des femmes artistes et intellectuelles qui ont construit notre histoire culturelle", a rappelé le groupe écologiste.

"Les centristes ont voté contre" la proposition écologiste, a indiqué Eric Azières, Président du groupe UDI-MoDem du Conseil de Paris. "Mais jusqu'où les Verts et les Vertes vont-ils aller dans le combat pour l'égalitarisme des genres ?", s'est-il indigné dans un communiqué. "Allons enfants de la matrie... au secours... ce n'est plus la langue française qui est en danger, c'est l'esprit qui est atteint !"