L'Arabie saoudite nomme pour la première fois une femme ambassadrice aux Etats-Unis

La princesse Rima bint Bandar va succéder au frère cadet du prince héritier Mohammed ben Salmane.

La princesse Rima bint Bandar, le 16 novembre 2016, à Riyad en Arabie saoudite.
La princesse Rima bint Bandar, le 16 novembre 2016, à Riyad en Arabie saoudite. (HO / SPA / AFP)

C'est inédit. L'Arabie saoudite a nommé pour la première fois, samedi 23 février, une femme au poste d'ambassadrice aux Etats-Unis. Cette décision intervient alors que les relations entre les deux alliés ont été mises à mal ces derniers mois par l'affaire Khashoggi, journaliste saoudien tué en Turquie.

La princesse Rima bint Bandar va remplacer à Washington le prince Khaled ben Salmane, frère cadet du puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, nommé ministre adjoint de la Défense. Elle sera la première femme à occuper ce poste-clé au sein de la diplomatie saoudienne.

Avocate des droits des femmes

La princesse Rima est la fille du prince Bandar ben Sultan, qui fut ambassadeur aux Etats-Unis de 1983 à 2005. Elle a été pratiquement élevée aux Etats-Unis et elle est l'une des rares princesses impliquées dans la vie publique. Considérée comme une avocate des droits des femmes, elle a notamment fait campagne pour une participation accrue de ces dernières dans le sport saoudien.

Dans le même temps, l'Arabie saoudite fait face à de nombreuses critiques de défenseurs des droits humains en raison de la détention jugée arbitraire d'une dizaine d'activistes des droits des femmes et d'accusations de tortures qu'elles auraient subies.