Narcotrafic à Marseille : Félix Bingui, le chef présumé du clan Yoda, l'un des plus puissants gangs de la ville, arrêté au Maroc

Son clan, opposé au réseau DZ Mafia, est impliqué dans la majorité des homicides en bande organisée à Marseille selon la préfecture de police.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
En 2023, 49 personnes ont été tuées dans les Bouches-du-Rhône sur fond de trafic de stupéfiants, selon la préfecture de police. (NICOLAS TUCAT / AFP)

Félix Bingui, chef présumé du clan Yoda, a été arrêté à Casablanca au Maroc dans la soirée du vendredi 8 mars, a appris franceinfo samedi 9 mars de source proche du dossier. Le clan Yoda fait partie des bandes criminelles qui sévissent dans le milieu du narcotrafic à Marseille, et est opposé à un autre réseau surnommé la DZ Mafia. Le parquet de Marseille confirme dans un communiqué ce samedi midi son arrestation "sur mandat d'arrêt d’un juge d'instruction marseillais des chefs" suivants : "importation de stupéfiants en bande organisée", "transport, détention, acquisition, cession de stupéfiants", "association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et un délit puni de dix ans d'emprisonnement" et "blanchiment et non justification de ressources".

Félix Bingui, surnommé "le chat" et âgé de 33 ans, faisait l'objet d'une notice rouge Interpol délivrée par la France dans le cadre d'un mandat d'arrêt émis par les autorités françaises à l'été 2023 pour trafic de stupéfiants. Pour le localiser, les autorités marocaines ont travaillé en lien avec la Brigade nationale de recherche des fugitifs. Il va être "extradé rapidement", selon cette même source.

"Cette arrestation est le fruit d'une remarquable coopération des autorités marocaines qui ont procédé à son interpellation et au travail minutieux et sans relâche de l'Office français anti-stupéfiants, de la brigade des fugitifs de l'Office central de lutte contre le crime organisé et de la PJ de Marseille sur mandat de l'autorité judiciaire", se félicite dans ce communiqué Nicolas Bessone, procureur de la République de Marseille.

"S'attaquer à la tête de la pieuvre, c'est la priorité"

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a salué sur X l'arrestation d'"un des plus grands narcotrafiquants marseillais". "Bravo aux policiers qui poursuivent sans relâche le combat contre le trafic de drogue. Un grand coup est porté aujourd’hui au narcobanditisme grâce à notre coopération avec les autorités marocaines que je remercie", a également réagi le ministre, samedi peu après midi.

Le maire de Marseille, Benoît Payan, a évoqué sur le même réseau social "un coup majeur (...) porté au narcotrafic international." "S'attaquer à la tête de la pieuvre, c'est la priorité", a également écrit l'élu.

Yoda contre DZ Mafia, une rivalité sanglante 

En 2023, "70%" des "narchomicides" ou tentatives d'homicides en bande organisée à Marseille étaient liées à ce contentieux entre DZ Mafia et Yoda, avec un "pic très fort" en août, avait indiqué le procureur sur franceinfo, le 22 décembre dernier. C'est dans le cadre de cette rivalité que le beau-frère de Félix Bingui, ainsi qu'un autre membre du clan Yoda ont été assassinés à Salou en Espagne en mai 2023. Neuf personnes ont été mises en examen dans ce dossier début janvier. 

En 2023, 49 personnes ont été tuées dans les Bouches-du-Rhône sur fond de trafic de stupéfiants, selon la préfecture de police.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.