Cet article date de plus de cinq ans.

Discriminations à l'embauche : la fonction publique épinglée

Un rapport sur la discrimination à l'embauche dans la fonction publique a été remis mardi au Premier ministre. Bilan : la fonction publique hospitalière et la fonction publique territoriale sont particulièrement montrées du doigt.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Les discriminations à l'embauche touchent aussi la fonction publique selon un rapport d'évaluation remis au Premier ministre © Maxppp)

La discrimination à l'embauche existe aussi dans la fonction publique : c'est ce que démontre un rapport d'évaluation remis mardi soir au Premier ministre. Son auteur, l'économiste et chercheur Yannick L'Horty a tenté de mesurer de façon précise l'ampleur du phénomène, une première en France. 

Premier constat : mieux vaut s'appeler Laure Bernard qu'Anissa Ali pour décrocher un poste d'aide-soignante dans la fonction publique hospitalière ou territoriale. Si la première a 40% de chance d'être embauchée, la seconde n'en a que 25. Cet exemple, le chercheur Yanick L'Horty l'a obtenu grâce à des campagnes de testings inédites dans la fonction publique : 3 000 faux CV ont été envoyés en réponse à un millier d'emplois. Résultat : les candidats d'origine maghrébine et ceux qui habitent dans des quartiers défavorisés sont plus pénalisés, surtout quand ils postulent sur des emplois à faible salaire ou à un poste d'agent contractuel.

Femmes, ultramarins et habitants de quartiers pauvres ont moins de chance de réussir les concours externes

En revanche, les tests menés dans 70 commissariats n'ont montré aucune différence de traitement. L'étude révèle enfin que les femmes, les personnes nées hors de métropole et les habitants des quartiers pauvres ont moins de chance de réussir les écrits et les oraux des nombreux concours externes de la fonction publique d'Etat, contrairement aux candidats qui vivent à Paris et en couple.

Suite à ce rapport, le gouvernement annonce la mise en place d'un dossier unique d'inscription aux concours, ainsi que l'organisation d'une campagne annuelle de testings  dans la fonction publique.

Ces mesures viennent s'ajouter à celles inscrites dans le projet de loi "Egalité et citoyenneté" - actuellement en débat au parlement - en faveur de l'ouverture et de la diversité au sein de la fonction publique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.