13h15, France 2

VIDEO. Ondes : "Je le paie très cher à chaque fois que je sors !"

Véronique, infirmière désormais en arrêt maladie, est une électrohypersensible, ou EHS. Sa vie est devenue un enfer, comme pour toutes celles et ceux qui disent souffrir des ondes électromagnétiques émises notamment, mais pas seulement, par les antennes-relais. Extrait de "13h15 le samedi" du 2 mai.

Véronique se dit électrohypersensible et sa vie est infernale, comme pour tous les EHS ! Cette infirmière en arrêt maladie ne sort pratiquement plus de sa maison protégée des nuisances électromagnétiques. Elle ne sort qu'une fois par semaine pour faire ses courses. Et affronter les mauvaises ondes l'oblige à s'équiper.

Elle enfile un casque de débroussailleuse qu'elle va recouvrir d'un chèche en tissu métallique : "Cela évite que je ressente l'effet des trois antennes-relais et de l'émetteur de la gendarmerie que l'on va croiser sur la route." Elle a des allures de commando partant au combat.

"Tu veux une couverture de survie ?

Ce jour-là, elle doit également gérer son amie Liliane, elle aussi EHS, qui souffre sur la banquette arrière de sa voiture. Des larmes coulent sur le visage de sa passagère. "Tu veux une couverture de survie ?" lui propose Véronique, qui pourrait se faire passer pour une apicultrice avec son appareillage sur la tête.

En entrant dans le supermarché, non garanti "sans ondes" comme certains magasins bio avec des horaires spéciaux, le calvaire continue... "Je le paie très cher à chaque fois que je sors", affirme Véronique, qui a gardé son chapeau cloche isolant. Et elle se hâte de faire ses courses hebdomadaires : "Je mets du temps à m'en remettre, alors je n'en abuse pas..."

> Une vidéo extraite du document "Réfugiés des ondes" diffusé dans 13h15 le samedi du 2 mai 2015, le magazine d'information présenté par Julian Bugier sur France 2.

> Un autre temps fort :
Ondes: "Devenir SDF est le stade ultime de l'électrosensibilité"

 

 

(13H15 LE SAMEDI / FRANCE 2)