13h15, France 2

VIDEO. Ondes : "Devenir SDF est le stade ultime de l'électrosensibilité"

Philippe, un ancien professeur d'informatique, est électrohypersensible, ou EHS. Pour trouver des "zones blanches", exemptes d'ondes lui rendant la vie impossible, il sillonne la Drôme au volant de sa camionnette aménagée... et vit comme un sans domicile fixe. Extrait de "13h15 le samedi" du 2 mai.

Philippe analyse sa condition d'électrohypersensible, ou EHS, comme un signe avant-coureur de la catastrophe sanitaire à venir... Cet ancien professeur d'informatique, devenu de plus en plus sensible aux ondes, cherche des "zones blanches" exemptes de pollution électromagnétique.

Philippe est un nouveau type de SDF, sillonnant le département de la Drôme au volant d'une camionnette aménagée. Ce responsable d'une association défendant les droits des EHS fuit les zones urbaines qu'il ne peut plus habiter. "Je ne désespère pas que les niveaux d'irradiation en ville finissent par baisser", affirme-t-il.

"C'est normal que les gens s'inquiètent"

Ce militant associatif, mesurant les émissions électromagnétiques sur la place d'un village où il a arrêté sa maison sur roues, est abordé par un homme dont le métier est de proposer aux particuliers des analyses de leur environnement. Il utilise le même type d'appareil que Philippe quand il cherche un lieu de vie sain pour lui.

La demande n'est pas très forte, mais elle existe, selon lui : "J'ai fait une étude ce matin pour une dame qui voulait acheter une maison près d'une antenne-relais et elle désirait savoir à quoi elle allait être exposée ... C'est normal que les gens s'inquiètent."  

> Une vidéo extraite du document "Réfugiés des ondes" diffusé dans 13h15 le samedi du 2 mai 2015, le magazine d'information présenté par Julian Bugier sur France 2.

> Un autre temps fort :
Ondes : "Je le paie très cher à chaque fois que je sors !"

 

(13H15 LE SAMEDI / FRANCE 2)