Transports publics : toutes les femmes ont déjà été victimes de harcèlement

Les frottements, comme les mains aux fesses, sont passibles de cinq ans d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende.

FRANCE 2

Le rapport est accablant. 100% des utilisatrices des transports en commun ont déjà subi dans leur vie du harcèlement sexiste ou une agression sexuelle, rapporte le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, ce jeudi 16 avril.

"Dès que vous êtes en jupe, en tant que femme, vous vous faites siffler. C'est malheureux d'en venir là", déplore une jeune femme, au micro de France 2.

Cinq ans de prison et 15 000 euros d'amende

Outre les insultes, les femmes évoquent également les frottements ou des mains aux fesses. Un grand classique des agressions dans les transports en commun. Pourtant, ces gestes déplacés sont punis par la loi. Des policiers sont en charge de traquer ces hommes dans les transports. Mais quand ils sont pris en flagrant délit, la quasi-totalité des suspects nie.

Les frottements, comme les mains aux fesses, sont passibles de cinq ans d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT