Simone Veil, une grande femme au Panthéon

Simone Veil repose désormais au Panthéon. La cérémonie solennelle dimanche 1er juillet a rappelé la femme qu'elle était : survivante des camps de la mort, féministe et fervente européenne.

Voir la vidéo
France 3

Portés par des gardes républicains, les cercueils de Simone Veil et de son époux Antoine remontent dimanche 1er juillet la rue parisienne menant au Panthéon sur un tapis bleu, couleur de l'Union européenne. Le cortège s'est arrêté trois fois pour marquer ses combats : les femmes, l'UE et la mémoire de la Shoah. Dans la foule, des anonymes lui rendent un dernier hommage. "Simone Veil, c'est la loi sur l'avortement, c'est un pas de géant pour les femmes", a témoigné une jeune femme.

Elle repose près de la plaque des Justes

Un millier d'invités ont été conviés. Parmi eux, les anciens présidents de la République. "C'est un personnage historique qui a épousé tous les drames du XXe siècle, plus des drames personnels", a affirmé Nicolas Sarkozy. "Beaucoup de femmes, mais aussi beaucoup d'hommes se reconnaissent en elle", a expliqué François Hollande. "Nous avons voulu que Simone Veil entre au Panthéon sans attendre que passent les générations pour que ses combats, sa dignité, son espérance restent une boussole dans les temps troublés que nous traversons", a déclaré Emmanuel Macron. Après la Marseillaise et une minute de silence, les cercueils ont été déposés dans la nécropole nationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les portraits de Simone et Antoine Veil devant le Panthéon à Paris, le 29 juin 2018.
Les portraits de Simone et Antoine Veil devant le Panthéon à Paris, le 29 juin 2018. (ALPHACIT NEWIM / CROWDSPARK / AFP)