Cet article date de plus de cinq ans.

Les photos de voleurs placardées en vitrine : une pratique illégale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Les photos de voleurs placardées en vitrine : une pratique illégale
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Pour dissuader les voleurs à l'étalage, certains commerçants ont choisi une manière radicale... mais illégale.

Malgré la vidéosurveillance et les mesures de sécurité, les vols à l'étalage ne reculent pas. Ils représentent en moyenne 1% du chiffre d'affaires d'un commerce. Exaspérés, de plus en plus de commerçants de photos de voleurs se sont mis à afficher dans leur vitrine la photo des voleurs, saisie par les caméras de surveillance, une méthode  pourtant illégale.

12 000 euros d'amende

"Je n'ai jamais volé personne donc à partir de là, je ne veux pas que l'on vole dans mon magasin. Ça me paraît logique à un moment donné de dire que l'on en a ras-le-bol", confie une commerçante au micro de France 2. La loi est pourtant claire, cet affichage est illégal, il s'agit de diffamation, punie de 12 000 euros d'amende. Certains commerçants choisissent plutôt d'afficher le nom du voleur présumé ou même les chèques impayés.
À ce jour, aucun commerçant n'a encore été condamné pour ce genre de pratique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.