DIRECT. Crise aux Antilles : une autonomie de la Guadeloupe en débat, le ministre des Outre-mer attendu sur place

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, atterrira en fin de journée à Pointe-à-Pitre, a appris le service politique de France Télévisions, tandis que la déclaration du gouvernement sur une autonomie de l'île continue d'être débattue. 

Des manifestants contre le pass sanitaire et l\'obligation vaccinale des soignants à Pointe-à-Pitre, le 27 novembre 2021.
Des manifestants contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale des soignants à Pointe-à-Pitre, le 27 novembre 2021. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La déclaration du gouvernement sur une éventuelle autonomie de la Guadeloupe continue de poser question. Les élus de l'île ont demandé, samedi 27 novembre, la venue d'une délégation interministérielle au sujet des "compétences de l'Etat" après que le gouvernement a mis sur la table cette question. Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, décolle lui pour la Guadeloupe et la Martinique, selon les informations du service politique de France Télévisions. Il atterrira en fin de journée à Pointe-à-Pitre, où il va rencontrer lundi, à la sous-préfecture de Guadeloupe, les acteurs politiques, syndicaux et économiques de l'île. "Nous voulons voir comment les récentes annonces ont infusé", confie un proche du ministre alors que selon les informations de France Télévisions, la nuit a été calme en Guadeloupe. Suivez notre direct.

Le programme de Sébastien Lecornu sur place. "Il faut mettre chacun face à ses responsabilités", dit-on au ministère des Outre-mer. "On ne peut pas refuser l'obligation vaccinale tout en voulant rester un département." "Si on veut s'affranchir de la loi de la République, alors il faut aller au bout de sa logique et que la Guadeloupe ne soit plus un département français", explique un conseiller ministériel. Sébastien Lecornu s'envolera ensuite pour la Martinique où il rencontrera également les élus locaux et les représentants syndicats à Fort-de-France, mardi. Il sera de retour à Paris mercredi matin pour assister au Conseil des ministres à l'Elysée.

Ce que demandent les élus locaux. Les élus de Guadeloupe ont demandé samedi la venue d'une délégation interministérielle au sujet des "compétences de l'Etat" après que le gouvernement a mis sur la table la question de l'autonomie de l'île, secouée comme sa voisine la Martinique par une explosion sociale qui a de nouveau occasionné des violences

Ce qu'a proposé le ministre des Outre-mer. Vendredi, dans une allocution télévisée aux Guadeloupéens, le ministre des Outre-mer a affirmé que le gouvernement était "prêt" à évoquer la question de davantage d'autonomie si cela pouvait permettre de "résoudre les vrais problèmes du quotidien des Guadeloupéens". Selon lui, la question a été posée "en creux" par "certains élus" lors des négociations des derniers jours alors qu'un mouvement de contestation, émaillé de violences, dégradations, pillages, incendies et blocages routiers, secoue ce département ultramarin depuis près de deux semaines.

Ce qu'a répondu la classe politique. La déclaration de Sébastien Lecornu a été immédiatement pilonnée par l'opposition de droite et d'extrême droite, qui a dénoncé un recul ou un lâchage, voire une tentative "d'acheter les indépendantistes radicaux", selon la candidate RN à la présidentielle, Marine Le Pen. A gauche, Jean-Luc Mélenchon a jugé "stupéfiante" la "réponse de Macron" et appelé à ne parler statut que "le moment venu", la résolution de l'"urgence sociale et sanitaire" étant prioritaire selon lui.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ANTILLES

23h03 : On ferme ! Non sans avoir jeté un dernier coup d'œil aux principaux titres de l'actualité.

Huit cas "possibles" de porteurs du variant Omicron ont été détectés en France, annonce le ministère de la Santé. L'information sera confirmé par un séquençage, mais ces personnes sont déjà à l'isolement.

Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, est arrivé dans la soirée en Guadeloupe pour prendre le pouls de la situation après plus d'une semaine de violences. "L'application de la loi de la République ne fait pas l'objet de négociations. La loi s'applique dans tous les départements français", met-il en garde sur France Télévisions.

Treize départements sont placés en vigilance orange par Météo France : onze départements montagneux pour des chutes de neige, et le Nord et le Pas-de-Calais pour de fortes crues, qui ont déjà nécessité l'évacuation d'une centaine de personnes.

Au terme d'un triste match de foot, l'OM s'est imposé 1-0 contre Troyes, et se hisse à la 4e place du championnat.

Rendez-vous demain, dès six heures, pour la suite de ce live.

22h32 : À 5 heures du matin, en Guadeloupe, des médecins et des infirmières, se retrouvent dans un minibus affrété par leur clinique. L’objectif : assurer leur sécurité. Chaque jour, ces derniers sont dans l’inconnu et ignorent où seront placés les barrages. Une des infirmières a eu ses pneus crevés après avoir tenté de forcer un barrage, depuis hors de question pour elle de se rendre seule au travail. France 2 vous raconte leur quotidien dans ce reportage.



(FRANCE 2)

21h15 : Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer est bien arrivé en Guadeloupe et va s'entretenir dans quelques instants avec les policiers et gendarmes blessés lors des violences urbaines, rapportent mes collègues de Guadeloupe La 1ère.

20h04 : 20 heures ! C'est l'heure de manger des boulettes avec des choux de Bruxelles ou un aligot à la rédaction (bataille olfactive donc). Et de sentir l'actualité de ce dimanche soir :

Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, va arriver dans la soirée en Guadeloupe pour prendre le pouls de la situation après plus d'une semaine de violences. "L'application de la loi de la République ne fait pas l'objet de négociations. La loi s'applique dans tous les départements français", met-il en garde sur France Télévisions.

Treize départements sont placés en vigilance orange par Météo France : onze départements montagneux pour des chutes de neige, et le Nord et le Pas-de-Calais pour de fortes crues, qui ont déjà nécessité l'évacuation d'une centaine de personnes.

Israël qui ferme ses frontières, le Maroc qui suspend les vols commerciaux vers son territoire... Veillée d'armes alors que le nouveau variant Omicron (baptisé ainsi, entre autres, pour ne pas vexer le président chinois) arrive sur l'Europe. Suivez les dernières informations dans notre direct.


Rennes, vainqueur de Lorient 2-0, est le nouveau dauphin du PSG, qui s'est imposé à la mi-journée à Saint-Etienne, mais a perdu Neymar.

19h46 : "Il y a une revendication importante qui vient du territoire et des différentes organisations qui est de ne pas appliquer la loi sur l'obligation vaccinale des soignants et des pompiers. L'application de la loi de la République ne fait pas l'objet de négociations. La loi s'applique dans tous les départements français."

Sébastien Lecornu a répondu aux questions de France Télévisions dans l'avion qui l'emmène en Guadeloupe. Son interview intégrale est à retrouver ici.

18h35 : 18 heures et des briquettes, faisons le point sur l'actualité de ce dimanche soir !

Israël qui ferme ses frontières, le Maroc qui suspend les vols commerciaux vers son territoire... Veillée d'armes alors que le nouveau variant Omicron (baptisé ainsi, entre autres, pour ne pas vexer le président chinois) arrive sur l'Europe. Suivez les dernières informations dans notre direct.

• Gérald Darmanin a réuni plusieurs ministres européens, des dignitaires européens et des patrons d'agences comme Interpol pour une première réunion de travail visant à lutter contre le trafic migratoire, sans grandes annonces à la conclusion. Le Royaume-Uni, avec qui Paris s'est fâché, n'y était pas. On en profite pour vous rappeler ici le contenu des accords du Touquet, une des pommes de discorde entre Paris et Londres.

Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer, va arriver dans la soirée en Guadeloupe pour prendre le pouls de la situation après plus d'une semaine de violences. Hier, il avait proposé de renforcer l'autonomie du territoire.

Treize départements sont placés en vigilance orange par Météo France : onze départements montagneux pour des chutes de neige, et le Nord et le Pas-de-Calais pour de fortes crues, qui ont déjà nécessité l'évacuation d'une centaine de personnes.

17h55 : "Nous attendons beaucoup de cette visite. Sébastien Lecornu nous a parlé de l'autonomie de la Guadeloupe, on serait les premiers contents de gérer l'île selon les spécificités de la Guadeloupe. Pendant le premier confinement, on interdisait aux habitants d'aller à la plage ou la rivière alors qu'il n'y a pas d'eau qui coule dans leur robinet. Nous voulons que la Guadeloupe soit gérée par les Guadeloupéens."




(FABIEN MAGNENOU / FRANCEINFO)

18h27 : Engagés sur la Transat Jacques Vabre, les skippers Charlie Dalin et Paul Meilhat sont arrivés au cœur de la nuit à Fort-de-France, au plus fort des violences nocturnes liées à la crise sociale en Martinique. "C'était vraiment bizarre d'arriver avec des odeurs de brûlé", raconte Paul Meilhat à l'AFP. "Ce qui était assez bizarre, c'est quand on te dit, alors que tu es en approche de ligne : 'On est bloqués à l'hôtel, on ne peut pas venir, vous pouvez couper la ligne à telle heure mais après vous devez attendre que nous, on ait le droit de partir de l'hôtel pour vous retrouver.' Et là, tu te dis : 'Ah oui, quand même.'"

17h18 : "C'est un peu dommage qu'il ait fallu tout ça pour qu'il vienne", explique Kévin Lutin-Lamarre, de l'association Choukaj. "On espère déjà qu'il va écouter les problématiques de fond qu'il y a chez nous depuis des dizaines d'années."

(FABIEN MAGNENOU / FRANCEINFO)

18h19 : Quelque 200 personnes manifestent à Paris en soutien aux Antilles. La marche est arrivée à Nation, alors que le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, est attendu en Guadeloupe. "Les gens attendent des réponses qui ne viennent pas et je comprends pourquoi ils sont si révoltés", déclare Camille Bellerose, président du groupe Miyo.






(FABIEN MAGNENOU / FRANCEINFO)

17h13 : Le camarade Fabien Magnenou, sitôt descendu de l'avion qui le ramenait de Guadeloupe, continue à suivre le dossier depuis Paris, et se trouve dans la manifestation de soutien aux populations antillaises organisée à Paris cet après-midi.

16h14 : Il est l'heure de faire un nouveau point sur l'actualité de ce dimanche :

#CHLORDECONE Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé qu'un décret reconnaissant le cancer de la prostate comme maladie professionnelle en raison de l'utilisation du chlordécone dans les bananeraies antillaises sera pris "avant la fin de l'année".
#METEO Après le Pas-de-Calais ce matin, le Nord passe en vigilance orange en raison de crues. Par ailleurs, 11 autres départements des Alpes, du Massif central et des Pyrénées demeurent en alerte à cause de la neige et du verglas.

Treize des 61 passagers partis d'Afrique du Sud (Johannesburg et Le Cap) et diagnostiqués positifs au Covid-19 vendredi à leur arrivée à Amsterdam sont porteurs du variant Omicron, annoncent les autorités sanitaires néerlandaises. Suivez notre direct.

Une réunion européenne contre le trafic migratoire vient de commencer à Calais. Objectif : renforcer la lutte "contre les réseaux de passeurs", mais pour l'instant sans les Britanniques, exclus de la rencontre par la France. Suivez notre direct.

16h04 : Dans un article publié en avril, ma consœur Marie-Violette Bernard avait donné la parole aux ouvriers agricoles antillais qui se battent pour faire reconnaître les cancers dont ils souffrent comme maladie professionnelle. Vous le retrouverez ici. Un panneau dénonce : "génocide au chlordécone, ils nous ont empoisonnés", lors d'une manifestation à Fort-de-France (Martinique), le 27 février 2021. (LIONEL CHAMOISEAU / AFP)(LIONEL CHAMOISEAU / AFP)

16h03 : Interdit en France en 1990, le chlordécone a continué à être autorisé dans les champs de bananes des Antilles par dérogation ministérielle jusqu'en 1993, provoquant une pollution importante et durable et de graves complications de santé pour les habitants de Guadeloupe et de Martinique.

16h04 : Le scandale du chlordécone revient souvent dans les mots des manifestants mobilisés aux Antilles pour expliquer la défiance vis-à-vis de Paris. Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, invité de l'émission "Dimanche en politique" sur France 3, a assuré qu'un décret reconnaissant le cancer de la prostate comme maladie professionnelle en raison de ce pesticide sera pris "avant la fin de l'année".

15h15 : Sylvie Gustave dit Duflo, vice-présidente de la région Guadeloupe, donne son avis sur la proposition d'autonomie formulée par le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu. Elle était hier soir l'invitée du JT de 23 heures de la chaîne franceinfo.

12h56 : L’autonomie peut-elle calmer les contestations en Guadeloupe ? Pour beaucoup de Guadeloupéens, ce n'est pas une priorité. Interrogés par franceinfo, ils estiment qu'il est indispensable de régler la profonde crise sociale qui mine l'archipel.

13h01 : "L'autonomie, ce n'est pas la question de l'indépendance."

Le gouvernement français propose d’ouvrir les discussions sur l'autonomie de la Guadeloupe alors que l'île est secouée par un mouvement social d'ampleur depuis deux semaines. Alors que le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, est en route vers Pointe-à-Pitre, son collègue Marc Fesneau, s'est exprimé sur franceinfo.

12h49 : Quels sont les différents niveaux d'autonomie dans les territoires français d'Outre-mer ? Alors que la question de l'autonomie de la Guadeloupe pourra-être mise sur la table lors du déplacement de Sébastien Lecornu aux Antilles, franceinfo revient sur ces statuts.

12h51 : Il est grand temps de faire un nouveau point sur l'actu :
"Dès lors qu'il circule en Angleterre, en Italie, en Belgique, il est probable qu'il y ait déjà des cas en circulation" en France du variant Omicron, a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran. Suivez notre direct.

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, se rend en Guadeloupe et en Martinique. Il atterrira en fin de journée à Pointe-à-Pitre avant des réunions avec les élus locaux lundi (en Guadeloupe) et mardi (en Martinique), a appris le service politique de France Télévisions.
Le Pas-de-Calais est classé en alerte orange crues depuis ce matin 10 heures, après les intempéries de la nuit qui ont notamment entraîné des crues des rivières Lys, Lawe et Clarence. Météo France maintient sa vigilance orange neige et verglas activée samedi après-midi pour 11 départements situés dans le Massif central, les Alpes et les Pyrénées.
Alors que la situation est tendue entre Londres et Paris, les Britanniques ne sont pas conviés à la réunion interministérielle de lutte contre l'immigration clandestine et les réseaux de passeurs qui se tiendra cet après-midi, à Calais. Pour le vice-président de la région Hauts-de-France, interrogé ce matin sur franceinfo, c'"est une erreur".

12h42 : En Guadeloupe, les élus réclamaient la venue du ministre des Outre-mer. Dans un communiqué publié hier, ils réaffirmaient "leur volonté commune de trouver dessolutions pour sortir de la grave crise sociale, sanitaire, économique et identitaireque traverse actuellement la Guadeloupe". Comme nous l'indiquions plus tôt, Sébastien Lecornu est en route pour Pointe-à-Pitre.




12h33 : A Pointe-à-Pitre, Sébastien Lecornu rencontrera demain les acteurs politiques, syndicaux et économiques de l’île. "Nous voulons voir comment les récentes annonces ont infusé", confie un proche du ministre. Il sera question de l’obligation vaccinale des soignants reportée au 31 décembre, des 1 000 emplois jeunes supplémentaires ou encore du débat sur l’autonomie de la Guadeloupe. Suivez notre direct.

11h03 : Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, se rend en Guadeloupe et en Martinique. Il atterrira en fin de journée à Pointe-à-Pitre, a appris le service politique de France Télévisions.

12h24 : Pour commencer la journée, voici un premier point sur l'actualité :

• Les pays continuent de se barricader face à la menace du variant Omicron. Israël va interdire à partir de ce soir l'entrée des ressortissants étrangers sur son territoire, dont un cas a été confirmé dans le pays. De son côté, l'Australie annonce avoir identifié deux passagers en provenance d'Afrique du Sud contaminés par ce nouveau variant. Suivez notre direct.


• Les élus de Guadeloupe ont demandé hier la venue d'une délégation interministérielle au sujet des "compétences de l'Etat" après que le gouvernement a mis sur la table la question de l'autonomie de l'île, secouée comme sa voisine la Martinique par une explosion sociale qui a de nouveau occasionné des violences. Suivez notre direct.
Quatre jours après le pire drame migratoire survenu dans la Manche, une réunion européenne se tient aujourd'hui à Calais pour renforcer la lutte "contre les réseaux de passeurs". Elle se tiendra sans les Britanniques, exclus par la France, alors que les tensions se sont durcies ces derniers jours sur la question migratoire.

• Onze départements, des Pyrénées aux Alpes en passant par le Massif central, ont été placés en vigilance orange à la neige et au verglas par Météo France.