Crise aux Antilles : un déplacement en Guadeloupe difficile pour Sébastien Lecornu

Publié
Crise aux Antilles : un déplacement en Guadeloupe difficile pour Sébastien Lecornu
FRANCEINFO
Article rédigé par
J-B.Marteau - franceinfo
France Télévisions

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, fait face à de nombreux opposants en Guadeloupe depuis son arrivée dimanche 28 novembre. Lundi, dans le 23 heures de Franceinfo, le journaliste de France Télévisions Jean-Baptiste Morteau détaille le déroulé de son déplacement.

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, s'est rendu en Guadeloupe dimanche 28 novembre. Un déplacement qui n'est pas évident pour le moment. "Des syndicats qui partent au bout de dix minutes, des maires uniquement en visioconférence. Mais on peut dire que sa tactique de fermeté affichée en exigeant que les syndicalistes condamnent sans ambiguïté les actes de violences commis à l'encontre des policiers et des gendarmes, c'était, certes, une stratégie risquée à court terme, mais peut-être pas à long terme", affirme le journaliste de France Télévisions Jean-Baptiste Marteau, en duplex depuis Pointe-à-Pitre dans le 23 heures de Franceinfo lundi 29 novembre.

Une stratégie "assumée et souhaitée par Emmanuel Macron"

Le journaliste explique qu'il aurait été "surprenant de voir un ministre des Outre-mer commencer à céder sur la question du régalien et de la sécurité, avec des oppositions dans l'Hexagone qui aurait forcément hurlé face à un gouvernement faible". De plus, cette stratégie est "assumée et souhaitée par Emmanuel Macron qui a eu plusieurs fois dans la journée Sébastien Lecornu au téléphone". Enfin, Jean-Baptiste Marteau souligne que "l'Etat oblige, en quelque sorte, avec cette stratégie, les élus guadeloupéens à assumer leur position sécuritaire face à une population qui est déjà très critique vis-à-vis de sa classe politique". Sébastien Lecornu est désormais en route vers la Martinique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.