Cet article date de plus d'un an.

Couvre-feu à 18 heures : les Français s'organisent

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Couvre-feu à 18 heures : les Français s'organisent
France 3
Article rédigé par
C. Gillard, T. Cuny, J. Boulesteix, C. Brunet, P-M. de la Foata - France 3
France Télévisions

Depuis l'entrée en vigueur du couvre-feu à 18 heures sur l'ensemble du territoire, les Français doivent changer toute leur organisation. 

À Poissy (Yvelines), des parents pressaient le pas pour récupérer leurs enfants avant le couvre-feu fixé à 18 heures, lundi 18 janvier. Certains ont quitté le travail plus tôt, quand d'autres ont dû renoncer à faire quelques courses pour être à l'heure. "Je ne sais pas si je vais pouvoir tous les jours partir si tôt, parce que là, je vais revenir chez moi pour finir de travailler", confie une habitante.

Des habitudes qui changent

Dans une boulangerie, les derniers clients de la journée ont défilé. Le gérant réalise d'ordinaire 5 à 10 % de son chiffre d'affaires après 18 heures. Il voit déjà les habitudes de sa clientèle changer depuis l'application du couvre-feu avancé. "On pense que ça va être une consommation un peu différente avec peut-être, plus le week-end pour faire un peu de stockage et qu'après, on va avoir un impact direct sur le reste de la semaine avec une perte sèche", explique le boulanger. À la sortie de la gare de Poissy, des voyageurs arrivant de Paris n'avaient que cinq minutes pour acheter de quoi dîner dans un supermarché.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.