Canicule : 3.300 décès supplémentaires en France l'été dernier

Environ 3.300 décès supplémentaires ont été enregistrés lors des trois épisodes de canicules connus par la France durant l'été 2015, a annoncé vendredi l'Institut de veille sanitaire (InVS).

(La France a connu trois épisodes de canicule l'été dernier © MaxPPP)

Cet "excès de 3.300 décès",  selon l'InVS représente une hausse de 6,5% sur le période des trois épisodes entre le 29 juin et le 9 août. Un chiffre important même s'il est très éloigné de la grande canicule de 2003, du 4 au 18 août, qui s'était traduite par un bilan nettement plus lours de 15.000 décès supplémentaires (55% de plus rapport à la moyenne des décès en temps normal à cette période). 

A LIRE AUSSI  ►►► Canicule : les vagues de chaleurs vont se multiplier

Toutes les régions concernées

Cette hausse de la mortalité pendant l'été 2015 a été constatée "dans toutes les régions" , précise l'InVS. Mais il s'agit là d'un premier bilan et les morts supplémentaires ne peuvent pas tous être imputés aux fortes chaleurs, souligne l'institut : "Certaines régions ont enregistré des excès de mortalité pendant ces trois épisodes alors qu'aucun des départements de ces régions n'avaient atteint les seuils d'alerte canicule."

"La particularité de la première vague de chaleur, c'est qu'elle a été précoce. Résultat, les organismes n'ont pas le temps de s'y habituer", explique François Bourdillon, le directeur de l'InVS
--'--
--'--

Une chose est sûre : les recours aux soins d'urgence ont augmenté durant les trois épisodes de canicule.