Profanation d'un cimetière juif en Alsace : un "office national de lutte contre la haine" va être créé, annonce Christophe Castaner

Cette structure sera notamment chargée de l'enquête sur cette profanation, a précisé le ministre de l'Intérieur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christophe Castaner et Jean-Louis Debré dans le cimetière de Westhoffen (Bas-Rhin), le 4 décembre 2019.  (PATRICK HERTZOG / AFP)

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé, mercredi 4 décembre, la création au sein de la gendarmerie d'un "office national de lutte contre la haine", lors d'une visite du cimetière juif de Westhoffen (Bas-Rhin) dont 107 tombes ont été profanées. "J'ai décidé ce matin, en lien avec le directeur général de la gendarmerie nationale, de créer auprès de lui (...) un office national de lutte contre la haine" qui sera notamment chargé de l'enquête sur cette profanation, a-t-il déclaré.

"L'antisémitisme est un crime et nous le combattrons" "Les Juifs sont et font la France", avait rappelé Emmanuel Macron mardi soir. Plus d'une centaine de tombes du cimetière juif de Westhoffen (Bas-Rhin), à l'ouest de Strasbourg, ont été maculées de croix gammées. Cette profanation découverte mardi 3 décembre a semé la "consternation" en Alsace où une série d'actions similaires ont été perpétrées ces derniers mois.

"L'antisémitisme est un crime et nous le combattrons, à Westhoffen comme partout, jusqu'à ce que nos morts puissent dormir en paix", avait tweeté le président Emmanuel Macron dans la soirée. "Ceux qui s'attaquent à eux [aux juifs], jusque dans leurs tombes, ne sont pas dignes de l'idée que nous avons de la France", a poursuivi le chef de l'Etat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.