Justice : six proches conseillers de Nicolas Sarkozy renvoyés devant un tribunal correctionnel

Un procès aura bien lieu dans l'affaire des sondages de l'Élysée sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Claude Guéant, ancien secrétaire général, Patrick Buisson, ancien conseiller, et quatre autres proches du président sont renvoyés devant un tribunal correctionnel. En direct du Palais de justice de Paris, Nathalie Perez revient sur ce dossier.

Que reproche-t-on exactement aux six conseillers de Nicolas Sarkozy, impliqués dans l'affaire des sondages de l'Élysée ? "Ces six proches conseillers de Nicolas Sarkozy sont renvoyés pour favoritisme et détournement de fonds publics. L'affaire débute en 2008 sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Des sondages sont achetés par l'Élysée pour plusieurs dizaines de millions d'euros d'argent public. Jusque-là, rien d'illégal, mais problème, les sociétés de sondage en question appartiennent à des proches de Nicolas Sarkozy, d'où le délit de favoritisme", rappelle la journaliste Nathalie Perez, en direct du Palais de justice de Paris.

Nicolas Sarkozy protégé par son immunité présidentielle à l'époque

Claude Guéant n'était pas propriétaire d'une société de sondages, mais il était à l'époque secrétaire général de l'Élysée. C'est lui qui a validé tous ces achats. Il sera donc mis en examen pour "détournement de fonds publics par négligence". Nicolas Sarkozy, lui, n'est pas visé par les juges dans cette affaire, car à l'époque, il était protégé par son immunité présidentielle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy, le 22 juillet à la Baule (Loire-Atlantique). 
Nicolas Sarkozy, le 22 juillet à la Baule (Loire-Atlantique).  (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO / AFP)