Affaire des écoutes de l’Élysée : la tourmente judiciaire de Nicolas Sarkozy

L’ancien chef de l’État va faire face à la justice lundi 23 novembre dans l’affaire des écoutes de l’Élysée. Il risque jusqu’à dix ans de prison pour corruption et trafic d’influence.

FRANCEINFO

C’est un dossier très attendu et qui dure depuis de nombreuses années. Nicolas Sarkozy va se retrouver face à la justice lundi 23 novembre. Impliqué dans l’affaire des écoutes de l’Élysée, l’ancien président de la République est accusé de corruption et de trafic d’influence. S’il est jugé coupable, il pourrait écoper jusqu’à dix ans de prison. Son avocat Thierry Herzog et le magistrat Gilbert Azibert seront aussi présents.

Des discussions suspectes

Cette affaire prend son origine en 2014. Une enquête a lieu sur un possible financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Le chef d’État est placé sur écoute et les juges d’instructions se rendent compte qu’il utilise une ligne secrète sous le nom de Paul Bismuth pour discuter avec son avocat Thierry Herzog. Via cet avocat, il aurait tenté de corrompre le magistrat de la Cour de cassation Gilbert Azibert. Pour obtenir des informations secrètes sur la saisie d’un de ses agendas dans le cadre de l’affaire Bettencourt, Nicolas Sarkozy aurait proposé en échange d’intervenir pour obtenir un poste à Gilbert Azibert à Monaco. Une promesse qu’il n’aurait finalement pas tenue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Sarkozy le 19 juin 2019 à Paris. 
Nicolas Sarkozy le 19 juin 2019 à Paris.  (THOMAS SAMSON / AFP)