À la rencontre de la plus grande communauté Emmaüs de France

Près de Pau, elle est devenue un véritable village. Un abri pour des compagnons qui ont créé leur monde pour retrouver une place dans la société.

FRANCE 3

Le 17 octobre sera la journée mondiale du refus de la misère. À l'approche de ce rendez-vous, France 3 est allée rencontrer les membres de la plus grande communauté Emmaüs de France située près de Pau. 130 compagnons ont élu domicile ici. Ils récupèrent, trient, retapent les objets pour ensuite les revendre. Certains disent "avoir retrouvé une famille". Valentin est arrivé il y a deux ans. Il avait 21 ans et était "à la rue". Il a commencé à l'atelier électronique pour ensuite passer à la recyclerie. Il ne compte pas ses heures. Le jeune homme gagne 580 euros par mois. Il est nourri, logé, mais surtout n'est plus seul. Rien à voir avec la rue où il s'est senti rejeté.

Un véritable village

Il a rencontré Denis, un exemple pour les autres. L'homme a construit la première maison du village Emmaüs. Depuis, les compagnons ont construit des dizaines de maisons financées par les recettes du bric-à-brac : plus de trois millions de chiffre d'affaires annuel. Emmaüs Lescar-Pau est devenue un village, une communauté économique qui crée des emplois. Une micro-société dans laquelle beaucoup d'individus ont retrouvé l'envie de vivre ensemble.

Le JT
Les autres sujets du JT