Cet article date de plus de quatre ans.

3500 personnes ont rendu hommage au père Hamel à St-Etienne-du-Rouvray

3500 personnes se sont rassemblées jeudi soir à Saint-Etienne-du-Rouvray pour rendre hommage au père Jacques Hamel, tué mardi dans l'attentat de son église alors qu'il célébrait la messe.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Des milliers de personnes ont rendu hommage au père Hamel © AFP/Charly Triballeau /)

Plusieurs milliers de personnes ont rendu un hommage solennel jeudi soir au père Jacques Hamel, assassiné mardi dans son église par deux terroristes. Selon la préfecture, 3 500 personnes se sont rassemblées dans le parc omnisports de Saint-Etienne-du-Rouvray, commune où officiait le prêtre.

Au début de la cérémonie, Hubert Wulfranc, le maire de Saint-Etienne-du-Rouvray, a déclaré très ému "l'émotion intense en réaction à cet acte ignoble ne se tarira pas, ni ici, ni au-delà. Seuls des paroles et des actes de paix au quotidien aideront à la sérénité et à la cohésion des familles d'ici et de partout ailleurs ". 

Dans l'assistance, d'autres politiques étaient présents, notamment Laurent Fabius, ancien élu de la région ainsi que plusieurs représentants religieux dont l'archevêque de Rouen. Monseigneur Dominique Lebrun qui dans son discours a lancé en évoquant les liens entre chrétiens et musulmans "ce qui nous est commun est plus important que ce qui peut nous diviser ". Une cérémonie courte, qui a duré à peine une demi-heure mais très émouvante qui s'est terminée par la Marseillaise.

La marche blanche qui devait conclure ce rassemblement a été interdite mercredi soir pour des raisons de sécurité. Les obsèques du père Jacques Hamel auront lieu mardi après-midi à la cathédrale de Rouen. 

L'église de Saint-Etienne-du-Rouvray où le prêtre a été assassiné rouvrira dans quelques semaines, "un rite pénitentiel de réparation sera accompli afin de rendre au culte l'église profanée" a expliqué le diocèse de Rouen.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.