VIDEO. La reconstitution du visage de Robespierre crée la polémique

A Arras, une lointaine descendante dénonce une image "monstrueuse".

Un masque mortuaire du musée Granet d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a servi de base à la reconstitution faciale en 3D de la figure révolutionnaire Robespierre. Un travail qui a été réalisé par l'infographiste Philippe Froesch, coauteur avec Philippe Charlier de la "correspondance" publiée vendredi par la revue médicale britannique The Lancet.

Mais à Arras (Pas-de-Calais), le résultat de cette reconstitution n'est pas du goût de tout le monde. Une lointaine descendante du révolutionnaire est scandalisée par le portrait de son aïeul. La modélisation accentuerait le caractère monstrueux du personnage, rapporte France 3. Le visage laisse apparaître rides et cicatrices et Philippe Froesch est accusé de mauvaises intentions. C'est notamment l'avis du leader du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, qui sur son blog évoque "un épisode de plus de la lutte idéologique sur le sens du contenu de la grande révolution" 

Le masque mortuaire en plâtre aurait été moulé par une certaine Marie Grosholtz, devenue célèbre sous le nom de Madame TussaudMaximilien Robespierre, figure controversée de la Révolution française, portait sur le visage des cicatrices dues à la variole et était sans doute aussi atteint d'une autre maladie, la sarcoïdose diffuse, selon un diagnostic rétrospectif proposé par le légiste Philippe Charlier.

Reconstitution du visage de Robespierre, réalisée par l\'infographiste Philippe Froesch.
Reconstitution du visage de Robespierre, réalisée par l'infographiste Philippe Froesch. (VISUALFORENSIC / AFP)