Cet article date de plus de cinq ans.

Une nouvelle méthode d'impression 4D pourrait bientôt sauver des vies

Le Wyss Institute d'Harvard a imprimé une fleur dont la forme change une fois plongée dans l'eau. Une innovation qui devrait permettre, dans le futur, de développer des tissus intelligents.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'une vidéo publiée le 25 janvier 2016 par le Wyss Institute d'Harvard, montrant une fleur imprimée en 3D dont la forme change une fois insérée dans l'eau. (WYSS INSTITUTE D'HARVARD)

Une fleur qui pourrait sauver des vies. Le 25 janvier dernier, l'Institut Wyss d'ingénierie inspirée par la biologie de Harvard (en anglais) a présenté une fleur, imprimée grâce à la technologie 3D, dont les pétales bougent quand elle est insérée dans l'eau. Les chercheurs parlent ainsi d'"impression 4D", les formes de l'objet changeant dans le temps : "Nous avons décidé de nous inspirer de la nature, et de réfléchir aux transformations de formes complexes que l'on voit dans les architectures naturelles comme les fleurs", explique Jennifer Lewis, professeur à Harvard.

L'équipe a donc mélangé les fibres de la sève de bois avec de l'hydrogel d'acrylamide, substance comparable à de la gelée qui s'étend quand elle est plongée dans l'eau. La matière créée a ensuite été imprimée grâce à une nouvelle méthode de programmation, qui permet d'anticiper les mouvements de l'objet dans l'eau.

Une découverte au potentiel multiple

Résultat de l'expérience : une orchidée fluorescente dont les pétales se meuvent comme le ferait une véritable fleur. La découverte pourrait être de taille. "L'équipe explore maintenant des applications potentielles à sa technologie, dont l'ingénierie tissulaire, qui pourrait servir à développer de nouveaux organes", explique New Scientist (en anglais). La trouvaille des chercheurs nord-américains pourrait également "servir à créer des tissus intelligents, de l’électronique souple, des équipements biomédicaux", énumère Futura Sciences.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.