Stephen Hawking : Cédric Villani salue "un des plus grands vulgarisateurs de ces dernières décennies en science"

Le mathématicien Cédric Villani, député LREM de l'Essonne, a expliqué, mercredi sur franceinfo, que l'astrophysicien Stephen Hawking, décédé à l'âge de 76 ans, "a fait rêver des générations avec sa façon de préempter la grande aventure du cosmos".

Des participants écoutent un discours enregistré par le physicien britannique Stephen Hawking sur l\'intelligence artificielle à la Conférence mondiale sur l\'Internet mobile (GMIC) à Beijing, Chine), le 27 avril 2017.
Des participants écoutent un discours enregistré par le physicien britannique Stephen Hawking sur l'intelligence artificielle à la Conférence mondiale sur l'Internet mobile (GMIC) à Beijing, Chine), le 27 avril 2017. (GREG BAKER / AFP)

"Un scientifique hors pair" ou encore "une imagination hors du commun". Le député LREM de l'Essonne, Cédric Villani ne tarit pas d'éloge pour définir l'astrophysicien britannique Stephen Hawking mort mercredi 14 mars"J'ai eu l'occasion de le rencontrer une fois lors d'un colloque scientifique. J'ai été très ému", raconte Cédric Villani, sur franceinfo.

Âgé de 76 ans, Stephen Hawking était atteint de la maladie neurodégénérative de Charcot. "Le contraste est très fort entre cette personnalité qui était physiquement extrêmement limitée dans ses mouvements, son action, et son esprit qui était toujours en alerte", explique Cédric Villani. 

Il a fait rêver des générations avec sa façon de préempter la grande aventure du cosmosCédric Villanià franceinfo

"C'est un double visage. Celui d'un scientifique hors pair qui a su jouer avec les équations de la relativité générale mieux que personne et faire des découvertes sur la physique des trous noirs, constate Cédric Villani. C'est aussi l'un des plus grands vulgarisateurs de ces dernières décennies en science", poursuit le mathématicien, médaille Fields 2010.

Les scientifiques ont "tous été extrêmement sensibles à la volonté, l'énergie inlassable qu'il avait déployée pour parler de sa science avec amour et la faire partager", rapporte Cédric Villani. "Il laissera cette image, que l'on a pu voir chez d'autres très grands scientifiques comme Einstein, que dans certains cas de physique la solution se trouve dans la manipulation des équations, le mélange des intuitions et d'habileté technique", conclut l'élu LREM.