Un hamburger fabriqué en laboratoire, ça vous tente ?

Un steak haché artificiel sera servi dans quelques jours à Londres. Il a été fabriqué à partir de cellules souches de bœuf dans un laboratoire des Pays-Bas.

La viande artificielle produite par le scientifique Mark Post serait \"grise, avec une texture proche de celle du calamar\".
La viande artificielle produite par le scientifique Mark Post serait "grise, avec une texture proche de celle du calamar". (JASON ALDEN / BLOOMBERG / GETTY IMAGES)

Ce hamburger-là ne contient pas de foie gras, mais explose pourtant tous les records en termes de prix au kilo : le journal britannique The Independent (en anglais) a révélé dimanche 28 juillet qu'un hamburger dont le coût de production avoisine les 250 000 livres sterling (290 000 euros) sera servi dans quelques jours dans un lieu de prestige à Londres, au Royaume-Uni.

Ce coût prohibitif est lié au processus de fabrication de ce burger d'exception : sa viande est un pur produit de laboratoire. Elle est le fruit du travail de Mark Post, de l'université de Maastricht, aux Pays-Bas, qui est parvenu à cultiver en laboratoire près de 3 000 petites lamelles de viande ("de la taille d'un grain de riz", précise The Independent), à partir de cellules souches prélevées sur du muscle de bœuf. Ces lambeaux de viande artificielle ont ensuite été assemblés pour produite ce steak d'un genre nouveau.

Une alternative à l'élevage, trop gourmand en ressources

Les recherches de Mark Post ont été financées par un riche sponsor, qui pourrait dévoiler son identité en se portant volontaire pour la première dégustation.

Pour son inventeur, cette viande artificielle pourrait permettre, sous réserve d'une baisse drastique des coûts, de remédier au problème de ressources que pose la consommation de viande à grande échelle. Il faut par exemple plus de 15 000 litres d'eau pour produire un kilo de bœuf, rappelle l'organisation Water Footprint (en anglais).

Reste que pour l'instant, l'alternative n'est pas très appétissante : selon le Daily Mail (en anglais), la viande de laboratoire serait "grise, avec une texture proche de celle du calamar ou de la noix de Saint-Jacques".