SpaceX échoue à faire atterrir le premier étage de sa fusée sur une barge dans l'Atlantique

Cette opération visait à pouvoir réutiliser le lanceur et aurait constitué une révolution dans l'histoire de l'exploration spatiale. 

Lancement de la fusée Falcon 9 de SpaceX, le 10 janvier 2015, à Cap Canaveral (Floride, Etats-Unis).
Lancement de la fusée Falcon 9 de SpaceX, le 10 janvier 2015, à Cap Canaveral (Floride, Etats-Unis). (MIKE BROWN / REUTERS)

Un succès et un échec. La société américaine SpaceX a bien réussi à lancer sa capsule Dragon vers la Station spatiale internationale (ISS). Mais elle a raté sa première tentative de récupérer le premier étage du lanceur en le faisant atterrir sur une barge dans l'Atlantique. 

Après la séparation du reste du lanceur, quelque trois minutes après le décollage de la base aérienne de Cap Canaveral (Floride) à 4h47 locales (10h47 à Paris), le premier étage a rallumé ses moteurs en rétropropulsion pour effectuer une descente contrôlée, afin de tenter de se poser avec une précision de dix mètres sur une plateforme de 91 m de long sur 170 m de large, qui flottait dans l'Atlantique à 322 km au nord-est de Cap Canaveral.

"Pas de cigares de célébration cette fois"

"La fusée est revenue sur la plateforme en mer, mais s'est posée brutalement", écrit Elon Musk, le fondateur et patron de SpaceX sur Twitter, ajoutant : "Pas de cigares de célébration cette fois. Mais cela est encourageant pour l'avenir." 

La firme de Californie travaille depuis deux ans au développement de technologies permettant de récupérer le premier étage de son lanceur afin de fortement réduire les coûts de lancement. En cas de succès, cela bouleverserait le secteur du lancement dans lequel SpaceX est en concurrence notamment avec l'Européen Arianespace.

La société américaine a en revanche parfaitement réussi le nouveau lancement de sa capsule Dragon, qui doit livrer 2,2 tonnes de fret à l'ISS. Dans cette cargaison, des provisions pour les six membres d'équipage, des matériels et des équipements d'expériences scientifiques, ainsi qu'une caméra Imax ainsi que des pièces de rechange.