Qu'en est-il des OGM en France ?

L'Union européenne a autorisé vendredi 24 avril l'importation et le commerce de 19 nouvelles variétés d'OGM. Les explications de Caroline Thébaud.

FRANCE 2

Le débat sur les OGM est relancé. Bruxelles a autorisé vendredi 24 avril l'importation et la commercialisation de 19 nouvelles variétés d'OGM. Ces organismes génétiquement modifiés sont-ils déjà dans nos assiettes ? "Oui, on en trouve sans trop le savoir", explique la journaliste Caroline Thébaud. "Il y a une tolérance. S'il y a moins de 0,9% d'OGM, dans un ingrédient, il n'y a pas d'étiquetage. Les autrorités sanitaires considèrent qu'ils sont présents de manière involontaire."

Au delà de 0,9, l'étiquetage "avec OGM" est obligatoire. "Il s'agit surtout de produits importés des États-Unis, d'Asie, des gâteaux, des huiles."

Pas dangereux selon les autorités sanitaires

La journaliste relève un manque de transparence sur les oeufs, le lait, la viande. Car  même au-delà de 0,9% d'OGM, il n'y a pas d'étiquetage obligatoire. Selon les autorités sanitaires européennes, ces OGM ne sont pas dangereux.

Le JT
Les autres sujets du JT
La proposition de loi débattue à l\'Assemblée à partir du 14 avril 2014 prévoit d\'interdire la culture de maïs OGM sur le territoire français.
La proposition de loi débattue à l'Assemblée à partir du 14 avril 2014 prévoit d'interdire la culture de maïs OGM sur le territoire français. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)