VIDEO. Noël : les drones ont la cote

De plus en plus de Français se passionnent pour cet engin volant, mais ils ne connaissent pas toujours les réglementations en vigueur.

FRANCE 3

Le drone est un des cadeaux les plus populaires de Noël. Quoi de mieux que d'aller se balader en forêt avec cet engin volant et le faire zigzaguer à travers les arbres ? "Il est stable et assez vif, j'adore le bruit", sourit un pilote averti qui connaît les réglementations spécifiques. "Il ne faut pas dépasser 150 mètres pour ne pas entrer dans les couloirs aériens", explique Laurent Khong, cofondateur de helicomicro.com. "Il faut toujours voler à vue, c’est-à-dire avoir le drone en vue directe. Il faut aussi voler de jour, c'est très important. De nuit, même avec les lumières, on ne voit pas bien les distances", témoigne Frédéric Botton, son acolyte, au micro de France 3.

Les Français ne connaissent pas la loi

La loi française interdit de survoler des sites sensibles comme des centrales nucléaires. Un jeune homme avait filmé illégalement des images aériennes de la place Stanislas à Nancy. De fait, il est interdit de survoler les villes, de passer au-dessus des gens, ou de diffuser des images prises sans l'accord de personnes filmées. La France est le deuxième pays qui achète le plus de drones, mais une grande majorité des Français avoue ne pas connaître la loi. En cas d'infraction, le pilote peut écoper d'un an de prison avec sursis et 75 000 d'amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de drone prise le 9 septembre 2014, à Pessac (Gironde). 
Une photo de drone prise le 9 septembre 2014, à Pessac (Gironde).  (JEAN PIERRE MULLER / AFP)