Smartphones : quand les filtres à selfies deviennent un business

Les filtres à selfie se multiplient sur les smartphones et sont utilisés à tout-va. Au point que les marques ont investi le marché. De l'amusement à voir sa photo détournée est né un véritable business.

France 2

Se prendre en selfie est devenu commun. Le faire avec un filtre le devient de plus en plus. De nombreuses applications sur smartphones ont développé ces systèmes qui détournent ces autoportraits : devenir un animal, avoir des bigoudis sur la tête, voir son visage déformé ou encore avoir la voix qui change... autant de possibilités qui plaisent. "Je trouve ça drôle d'avoir une tête qui sort du commun", explique un adolescent. 

Jusqu'à 40 000€ pour créer un filtre

Au total, ce sont plus de 400 000 filtres qui ont déjà été créés à travers le monde, utilisés 15 milliards de fois. Alors, les marques se sont emparées du phénomène et ont développé des filtres spéciaux, à leur effigie, pour faire leur promotion. Une entreprise basée à Paris travaille dans le secteur. Les prix pratiqués pour la conception des filtres varient de 3 à 40 000€. Le prix à payer pour s'offrir de la visibilité, surtout auprès des plus jeunes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selfie sur une plage du Sri Lanka 
Selfie sur une plage du Sri Lanka  (LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP)