Police : l'analyse d'images au service de la sécurité et/ou de la répression

L’intelligence artificielle chamboule de nombreux métiers : médecins, chauffeurs, avocats et désormais les policiers qui disposent de ce nouvel outil.

franceinfo

Une technique d'intelligence artificielle que les forces de l'ordre adorent, c'est l'analyse d'images. Désormais, un visage peut être reconnu même s'il a une fausse barbe ou s'il est masqué par un foulard. La technologie a été mise au point par l'université de Cambridge (Angleterre). Elle est capable de récupérer tous les points qu'elle voit : commissures des lèvres, sourcils, etc., et les comparer ensuite avec les personnes recherchées pour identifier un casseur ou un terroriste. Toutes, la fiabilité est de 66%. Donc, certaines personnes pourraient être mises en prison alors qu'elles sont innocentes.

Des caméras partout à l'avenir ?

Aujourd'hui encore, on est capable de reconnaître des comportements : vols à l'étalage, braquage... Quand les caméras sont placées dans des endroits privés comme des magasins, cela ne pose pas de problème. Mais en Inde par exemple, les autorités surveillent les manifestants pour détecter les comportements déviants, ce qui laisse augurer d'une société totalement sous surveillance. En France, la Cnil protège de cela.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une caméra de vidéosurveillance dans les rues de Lyon, le 5 juillet 2007. (illustration)
Une caméra de vidéosurveillance dans les rues de Lyon, le 5 juillet 2007. (illustration) (FRED DUFOUR / AFP)