Une petite Irlandaise veut que Pluton redevienne une planète et écrit à la Nasa

Avec l'aide de sa maîtresse, Cara Lucy O'Connor a réclamé le retour de Pluton parmi les planètes du système solaire, dans un courrier adressé à la Nasa. Celle-ci a été rétrogradée au rang de planète naine, en 2006, à la suite d'une redéfinition opérée par l'Union astronomique internationale.

Une vue d\'artiste de la planète naine Pluton.
Une vue d'artiste de la planète naine Pluton. (ANN RONAN PICTURE LIBRARY / AFP)

Cara Lucy O'Connor est en colère. A 6 ans, elle réclame le retour de Pluton dans le cortège des planètes. "J'ai entendu une chanson qui disait à la fin 'Ramenez Pluton', et j'aimerais vraiment que ça arrive", a-t-elle écrit à la Nasa l'an passé, avec l'aide de sa maîtresse. Pour ceux qui étaient dans la Lune, Pluton est en effet une "planète naine" et non plus une planète, depuis une décision de l'Union astronomique internationale en 2006. Sa taille, en effet, n'est pas suffisante pour nettoyer son orbite et dégager le voisinage, encombré par des objets de la ceinture de Kuiper.

Ces arguments scientifiques ne convainquent pas la petite Irlandaise, qui rêve de devenir astronaute et de découvrir toutes les planètes, mais aussi (y compris) Pluton. "J'ai vu une vidéo qui disait que Pluton a été mise à la poubelle et avait peur de la planète Terre", écrit-elle dans sa lettre, citée par le Washington Post (en anglais). Mais la lettre n'est pas simplement mignonne. Elle comporte également des mentions très précises sur la ceinture de Kuiper, un anneau situé au-delà de l'orbite de Neptune, où plusieurs planètes naines sont recensées.

"Je suis d'accord avec toi, Pluton est vraiment cool"

"Je suis d"accord avec toi, Pluton est vraiment cool", lui a finalement répondu James Green, directeur de la division scientifique des planètes à la Nasa. "Mais pour moi, la question n'est pas vraiment de savoir si Pluton est une planète naine ou non. C'est un endroit fascinant que nous devons continuer à étudier." Carly Howett, une scientifique impliquée dans la misson New Horizons de la Nasa, lui a également répondu par courrier, après avoir découvert l'histoire. "Pluton est très importante, mais elle se moque probablement de savoir comment les gens stupides sur Terre l'appellent."

La correspondance a été publiée par le magazine Astronomy Ireland, puis reprise par la presse britannique, dont le Irish Times (en anglais).

L'an passé, déjà, six astronomes ont proposé de redéfinir la notion de planète, ce qui aurait permis de réintégrer Pluton et de créer 110 nouvelles planètes dans le Système solaire. Quant à Cara Lucy O'Connor, elle espère bien découvrir un jour sa propre planète, qu'elle nommera Licorne. En attendant, elle continue de poser de nombreuses questions à ses enseignants sur l'astronomie, des trous noirs à l'alunissage. Avec toujours des étoiles dans les yeux.