Vidéo Retour de Thomas Pesquet : une "réadaptation" à la Terre de trois semaines est nécessaire, explique l’ancien astronaute Michel Tognini

Publié
Article rédigé par
Radio France

"Le cœur a rétréci, les muscles sont affaiblis, on se sent lourd", explique l'ancien chef du centre des astronautes européens.

Thomas Pesquet devra observer une "période de réadaptation" de trois semaines à son retour sur Terre, a expliqué lundi 8 novembre l’ancien astronaute français Michel Tognini sur franceinfo. Cette phase s’ouvrira lors de l’arrivée de Thomas Pesquet sur Terre après six mois passés dans la Station spatiale internationale. L'amerissage au large de la Floride est prévu mardi 9 novembre.

"Il va faire cette réadaptation à Cologne, au centre des astronautes européens", explique Michel Tognini, pour se remettre des conséquences physiques de son voyage dans l’espace. En premier lieu, "le cœur doit reprendre sa forme terrienne", détaille-t-il. "Il a rétréci dans l'espace. La partie gauche du cœur et la partie droite rétrécissent de façon différente. Comme le sang arrive rapidement au cerveau grâce à l’apesanteur, le corps n'a pas besoin d'avoir cette forme aussi grosse qu'il a sur terre".

"Extrêmement fatigué"

Autre conséquence du retour sur Terre, Thomas Pesquet devra se réhabituer à la pesanteur : "On se sent lourd, le bras pèse une tonne", se souvient Michel Tognini, qui a passé plus de deux semaines en cumulé dans l’espace dans les années 1990. "Les muscles du cou sont affaiblis. Il y a plein de petits muscles qu'on ne connaît pas vraiment bien, mais qui sont affaiblis parce que l’on était en apesanteur pendant pas mal de temps."

Pendant ces trois semaines, l’astronaute français aura également l’occasion de se remettre de l’effort fourni durant la mission : "Au retour, on est fatigué par le vol", se rappelle Michel Tognini, parti dans l’espace 1992 et en 1999. "Les deux fois, j'étais extrêmement fatigué, alors qu’il s’agissait de vols courts. J'imagine que lui, qui n’a pas pris de vacances pendant six mois et qui a travaillé 60 à 70 heures par semaine, il doit être assez fatigué", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.